You are here: Home » Actualité » Maître Ahamada Baco et ses faux papiers en France

Maître Ahamada Baco et ses faux papiers en France

Maître Ahamada Baco et ses faux papiers en France

Le juge le poursuit en France pour faux et usage de faux

Par ARM

       Le Tout-Moroni, les autres villes, les villages et les hameaux ricanent après la nomination du nouveau «gouvernement». Tout fait rire dans cette mascarade, dans laquelle l’inculte Houmed Msaïdié Mdahoma devient économiste du jour au lendemain. Il n’y a aucune impression qu’une nouvelle équipe vient d’être mise en place. C’est du réchauffé dans un four à micro-ondes. Ça refroidit très vite et ça devient plus dur, immangeable et indigeste tout de suite après. Mais, le plus cocasse reste à venir. C’est tout simplement pathétique.

Oui, c’est cocasse et pathétique, car une plainte a été déposée en France contre Maître Ahamada Boco. L’avocat passé avec armes et bagages, femme et enfants, dans le camp de la dictature a commis la lourde faute d’accuser Zilé Soilihi de vouloir faire un coup d’État aux Comores (l’accusation à la mode: même votre site préféré est accusé de fomenter un coup d’État!). Zilé Soilihi a piqué une grosse colère. Il s’est rapproché des gens du RIDJA qui veulent, eux aussi, régler leurs comptes et procéder à un solde de tout compte avec le faussaire Ahamada Baco, qui les a trahis et les a abandonnés en rase campagne.

Et là, contre toute attente, les membres du RIDJA ont révélé que ce sont eux qui ont fourni des faux documents au faussaire Ahamada Baco afin qu’il puisse déposer sa demande de carte de long séjour (10 ans) en France. L’avocat faussaire Ahamada Baco a obtenu sa carte de 10 ans en France par faux et usage de faux. Une plainte a été déposée contre lui pour faux et usage de faux, et elle risque de tout compromettre. C’est, d’ailleurs, à cause de cette plainte qu’il n’a pas été nommé secrétaire d’État par le mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». En effet, le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri a renoncé à nommer le faussaire Ahamada Baco secrétaire d’État par peur de voir son secrétaire d’État inculpé en France.

Dès lors, Mohamed Djounaïdi Soilihi n’est une roue de secours, une roue de secours trouée et crevée. Dans les calculs du «ventriote» Assoumani Azali Boinaheri, il fallait nommer une personne de Mitsamiouli après avoir désigné Houmed Msaïdié Mdahoma du Mboudé, pour un équilibre dans la région du Mitsamiouli-Mboudé. À cette fin, Ahamada Baco avait été pressenti parce qu’il est de Wella-Mitsamiouli. Mais, l’affaire de la plainte a tout gâché. Tout! Après l’éviction de la ministre de la Santé, originaire de Mitsamiouli, le bambochard Assoumani Azali Boinahri a nommé Mohamed Djounaïd Soilihi, qui est le beau-frère de l’ancienne ministre (ils vivent sous le même toit) et d’Ali Nassor, l’éminence grise du dictateur fou de Mitsoudjé. La tyrannie veut pallier la mort politique du faussaire Ahamada Baco, l’avocat du faux et usage de faux. Un avocat! Peine perdue!

Les gens de Mitsamiouli sont furieux. Au premier rang, on retrouve Ali Nassor, qui se croit encore faiseur de ministres à Mitsamiouli. Les gens de la région soutiennent que Mohamed Djounaïdi Soilihi n’est pas de Mitsamiouli mais d’Ouzuoini, bien que marié à une femme de Mitsamiouli, que la nomination de Mohamed Djounaïdi Soilihi avait un seul objectif: celui de calmer la colère d’Ouzioini après le lâche assassinat de l’officier Fayçal Abdou Salam, originaire d’Ouzioini, tué sauvagement sur ordre du dictateur fou de Mitsoudjé.

La plainte déposée contre le faussaire Ahamada Baco fait hurler sadiquement de joie Saïd Larifou qui, lui aussi, veut régler quelques comptes avec le traître qui était son ancien protégé: le faussaire Ahamada Baco. Saïd Larifou jubile, le clan de Foumbouni tient sa revanche sur celui qui est surnommé «Maître Ventilateur» parce qu’il brasse trop de vent au Tribunal de Moroni, alors qu’il est incompétent, et c’est de notoriété publique. Charmante mentalité…

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Samedi 15 juin 2019.

Powered by Comores infos