You are here: Home » Actualités » Manifestation réussie au Trocadéro

Manifestation réussie au Trocadéro

Manifestation réussie au Trocadéro
Manifestation réussie au TrocadéroManifestation réussie au TrocadéroManifestation réussie au Trocadéro

 

Aujourd’hui à 14h, les comoriens ont pris d’assaut la place du Trocadéro à Paris, en répondant à l’appel lancé par le C-DiSCOM, afin de dénoncer les propos indignes prononcés par le président de la république, E.MACRON lors de son déplacement en Bretagne jeudi dernier dans lequel il comparait narquoisement les comoriens à du poisson : « le kwassakwassa pêche peut, il ramène du comorien ». Quel paradoxe pour un homme élu sur sa vertu, sa capacité à rassembler les peuples. Selon eux, ils peuvent pas pardonner un tel propos car la parole d’un président engage tout un peuple, et cela quelques soit son expérience politique.
En effet, le rassemblement s’est très bien déroulé. Les gens sont venus en masse. Hommes, femmes, jeunes, enfants étaient tous là ; Ils étaient environ 500 à 600 comoriens venus dire non aux mépris et à la stigmatisation dont le président MACRON a porté sur ce peuple qui n’aspire qu’à vivre en paix et dans la dignité dans son propre pays, les Comores. Tous les manifestants ont battu le pavé en fredonnant l’hymne national comorien (béramu yi sipépéza…) en intermittence avec l’hymne, il scandait: MACRON des excuses, macron des excuses… On voyait sur les pancartes ; nous réclamons l’abolition du visa BALLADUR, le visa de la mort… C’était une très bonne ambiance ! Et ensemble ils ont montré au président qu’un peuple est un peuple et cela quelques soit son degré d’éducation et son patrimoine culturel: Il peut être juif ou comorien, en tout cas on lui doit le respecter.
Vers la fin du rassemble, les nouvelles générations ont bravé les forces de l’ordre en descendant sur la chaussée du Trocadéro pour perturber la circulation. Pris de court, les CRS les ont repoussés vers une rue adjacente pour les bloquer. Malgré ce petite excitation, la manifestation s’est terminée, sans blessé, ni aucune arrestation.
Après cette réussite, consignes étaient données de ne pas baisser la garde, a déclaré le journaliste Ben ABDOU LASSOI qui était présent à la manif. Il est judicieux de s’organiser d’ici samedi pour manif simultanées à travers les villes française où vivent les comoriens, bien entendu si d’ici là, le président MACRON n’a pas fait des excuses officielles au peuple comorien.
Par ailleurs le colonel AZALI et son gouvernement ont l’obligation de condamner officiellement et fermement les propos d’E.MACRON et refusaient en même temps les refoulés de Mayotte, pour montrer ainsi au jeunes MACRON que Mayotte est bien comorienne. Sachant qu’on n’est jamais clandestin dans son propre pays. Ils doivent rappeler l’ambassade des Comores à Paris. Ce coup-ci le peuple comorien est déterminé et ne tolérera aucun laxisme sur cette affaire. Alors à vous de jouer Messieurs les autorités, prenez exemple sur la diaspora comorienne implantée en ile de France.
Mbadakome

Powered by Comores infos