You are here: Home » Actualités » Mayotte, ce n’est ni obsession, ni phobie mais…

Mayotte, ce n’est ni obsession, ni phobie mais…

C’est toujours une curiosité ancrée dans le cadre du droit de connaitre. Aujourd’hui le ministre des affaires étrangères comoriennes, a prémuni l’impuissance de l’Etat comorien au sujet du calvaire que vivent les comoriens de Mayotte. Donc à part dire « on condamne », rien ne peut être entrepris comme démarche par le pouvoir mourant… d’Ikililou Dhoinine pour le souffle de nos familles martyrisées à Mayotte.

Si on a bien compris, c’est une patate chaude dans une marmite métallique léchée par des braises très puissante, laissée au pouvoir succédant, à celui qui a déjà rendu l’âme. Les comoriens de Mayotte souffrent, ils sont torturés, désespérés, humiliés… ils n’ont que d’yeux qui voient ceux qu’ils avaient et de quoi ils sont privés. Ils sont livrés à eux même. Dans les rues, dans les hangars… ils s’étalent ; pères, mères, enfants sans intimités… au su et au vu des forces de l’ordre françaises.
 

image

Ce n’est ni obsession, ni phobie… toujours avec écœurement, je demande et j’accuse. Où sont les voix de Sarkozy et Sambi avec leur GTHN (Groupe de Travail de Haut Niveau) ? Où sont les voix de Boléro, Ikililou et Holland avec leur HCP (Haut Conseil Paritaire) ? Pendant que des compatriotes font repos sur la persécution à Mayotte, Sambi se divertit… et tape les épaules des mamans à Volovolo, Ikililou fait son sommeil profond et Boléro joue toujours ses jeux bizarres dans les ruelles.

J’accuse le silence radio de nos autorités, j’accuse l’autosatisfaction de la soi-disant intelligentsia comorienne adhérant à la majorité des silencieux… j’accuse la COI, son actuel et son futur SG. J’accuse l’Unité Africaine, j’accuse la ligue Arabe… j’accuse toutes ces instances dont les Comores sont membres. J’accuse l’Etat français, dont la sécurité passe à deux poids et deux mesures. Leur silence est assassin. Nous n’attendons rien d’eux, et je dis encore une fois « j’accuse… ».

Said Yassine

Powered by Comores infos