You are here: Home » Actualités » Mayotte: les «bons et vrais Comoriens» vont s’étrangler

Mayotte: les «bons et vrais Comoriens» vont s’étrangler

Mayotte: les «bons et vrais Comoriens» vont s’étrangler

L’île se prépare au statut de région ultrapériphérique d’Europe

Par ARM

     Le bouillonnant et bouillant Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed, très remuant et thermonucléaire Président du Parti Comores Alternatives (PCA), devenu la dynamo de la classe politique des Comores, a été le premier aux Comores à parler de «RUP» et de «rupéisation» de Mayotte. Il bondit de rage chaque fois qu’on aborde le sujet. Il ne le supporte pas. Depuis des années, il crie partout que les autorités comoriennes sont corrompues et ne font rien pour «reprendre» Mayotte, y compris par la force. Il est sincère (et même le frère Baco Zyngui l’admet), mais ses méthodes sur le sujet sont surréalistes et irréalistes puisqu’il est resté sur le discours des autorités comoriennes des années 1970, qui refusaient de prendre en compte l’existence de la population de Mayotte, de leurs spécificités, de leur personnalité et de leurs exigences légitimes. En même temps, il y a les hypocrites, dont les dignes représentants sont les hurluberlus du prétendu Comité Maoré, spécialisés dans le discours populiste bon marché et mensonger, qui se résume par le slogan fort simpliste et stupide «Mayotte est comorienne et le restera à jamais». Quand la stupidité devient l’alliée de l’hypocrisie, on crée un monstre sorti tout droit des enfers.

     En tout état de cause, pendant que ces «bons et vrais Comoriens» sont restés dans leurs élucubrations pathétiques et dans leurs rêves fantasmagoriques, Mayotte se prépare à gérer son statut de région périphérique de l’Union européenne. Une horreur pour nos fameux «bons et vrais Comoriens». Il aurait fallu que leurs pères et leurs oncles soient plus respectueux envers les Mahorais pour éviter les craquements, déchirures et déchirements au sein du même peuple. D’ailleurs, ce mépris est toujours palpable aujourd’hui. Messieurs les donneurs de leçons, les Mahorais existent et avaient des choses à dire; vos pères et vos oncles les ont traités par le mépris, et aujourd’hui, vous devez avoir la décence de laisser les Mahorais en paix. De toute manière, malgré les grognements, on apprend par le journal Flash Infos Mayotte que les choses se mettent en place à Mayotte pour gérer ce statut européen qui éloigne davantage Mayotte des Comores.

«Formation du personnel. Les agents du CDM prêts à assumer les responsabilités d’une RUP?

     Jeudi dernier se tenait l’atelier de restitution des formations en management à grande échelle des cadres du Conseil départemental afin qu’ils puissent assurer efficacement leurs nouvelles tâches en ce qui concerne les traitements de dossiers en lien avec le statut de région ultrapériphérique de l’île. Les nouveaux statuts de Département et de RUP de Mayotte et les changements qui en résultent mettent le Conseil Départemental face à de nombreux défis. Pour assumer de façon optimale ses compétences, le Conseil Départemental de Mayotte doit former ses agents pour assurer d’une part leur compétitivité et d’autre part leur productivité. C’est dans ce cadre que le Conseil départemental a reçu un appui budgétaire de 28,9 millions d’euros du 10ème FED [Fonds européen de Développement] territorial comprenant une enveloppe financière de 600.000 euros dédiée par la Délégation de l’UE à Maurice à l’assistance pour la montée en compétence des services du CDM, la professionnalisation de l’administration et la mise sous contrôle de la fonction financière.

     Cette assistance pour la montée en compétence des services du CDM s’est concrétisée par la formation en management à grande échelle des cadres du CDM (DGAs, Directeurs, chefs de service…) en trois modules à savoir “méthodologie, pilotage de projet et gestion de la performance”, “le management” et “la maîtrise de la gestion des ressources humaines”. Ces formations, dispensées par ARS Progetti, se sont déroulées de mai à octobre 2016. Elles répondent à l’objectif prioritaire fixé par le Président du Conseil départemental, Soibahadine Ibrahim Ramadani, d’une politique volontariste en matière de formation afin d’atteindre un niveau de professionnalisme acceptable dans le cadre du traitement plus efficient des dossiers. L’atelier de restitution de ces formations s’est tenu jeudi 27 octobre dernier à 14 heures à l’hémicycle Bamana, co-présidé par Mme Fatima Souffou 1ère VP en charge de l’administration générale, aux infrastructures et aux transports et de Sidi Mohamed, 6ème VP en charge de la Coopération décentralisée et aux affaires européennes, en présence du Secrétaire général aux affaires régionales (SGAR) en charge de l’Europe à la Préfecture de Mayotte, Jean Almazan. Il était question du bilan des formations, la synthèse des constats et recommandations pour la poursuite de la montée en compétence des agents et de la remise des attestations aux agents départementaux formés. Le Conseil départemental rapportait: “Il en est ressorti une dynamique de travail en groupe favorisant une approche par équipe projet interdisciplinaire. Un début de dialogue inter-directions salué par tous, qui doit perdurer”.

     Formation du personnel. Les agents du CDM prêts à assumer les responsabilités d’un RUP? Flash Infos Mayotte n°3978, Mamoudzou, mercredi 2 novembre 2016, p. 4.».

     Que vont nous dire les «bons et vrais Comoriens» maintenant que la transformation de l’île de Mayotte en région ultrapériphérique entre dans sa phase active, alors qu’ils considèrent que toute forme de dialogue sur Mayotte est une hérésie? D’ailleurs, il aurait été de bon ton qu’ils montrent aux Comoriens «les armes de destruction massive» avec lesquelles ils veulent «libérer» Mayotte parce que, quand on refuse le dialogue, c’est qu’on veut la guerre. Où sont donc leurs armes, à un moment où le «saigneur» et «pouvoiriste» polygame Azali Assoumani feint l’indignation devant l’Élysée en disant que les résolutions onusiennes n’ont apporté aucune solution au dossier de Mayotte. Ah oui? Lui qui ressuscite ces hurluberlus du prétendu «Comité Maoré» s’en rend compte finalement? Bon courage…

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Jeudi 3 novembre 2016.

Powered by Comores infos