You are here: Home » Actualités » Mayotte: une île à vendre…

Mayotte: une île à vendre…

Mayotte: une île à vendre...Mayotte: une île à vendre...

 

          (ye ngama tsisa tsitriya putu, na komru djodjuwa huyila)

La France cherche à se défaire désespérément du 101eme département de l’île comorienne, mais la partie comorienne semble aux abonnés absents.

Depuis quelques semaines, un mouvement de grève maorais est lancé pour dénoncer l’insécurité qui règne sur l’île dont celle-ci est imputée aux comoriens venus des trois îles. Mais cela est connu que lorsqu’ on veut noyer son chien on l’accuse d’avoir la rage.

En effet, ce mouvement social est l’occasion rêvée pour les maorais, de se débarrasser à jamais de leurs frères envahissants venus des autres îles de l’archipel des Comores. Mais ils oublient que l’insécurité ne choisit pas le lieu où le régime, quel que soit le Pays : riche ou pauvre, ou, le régime : démocratique ou totalitaire. La violence est toujours aveugle et frappe toujours là où l’injustice a chassé le droit.

Dans ce climat violent, les maorais se font justice, agressent, délogent jours et nuit leurs frères de sang issus des trois îles, tout sous le regard bien veillant de l’occupation française. Tous les jours des actes d’agressions physiques, de délogements illégaux, des humiliations et d’exécutions sont constatés à tout bout de rue et dans l’indifférence totale de l’autorité locale et des forces de l’ordre.

Mais le plus dangereux c’est que nous sommes au bord d’un génocide entre comoriens et comme sur le conflit du Rwanda, le génocide où on a utilisé la radio milles collines pour nourrir le conflit et à Mayotte c’est le réseau Facebook qui alimente cette tension avec des nombreuses vidéos qui circulent (vidéos d’agressions, d’insultes etc…).

Pourquoi les mahorais en sont arrivés à ces extrêmes?
Probablement parce qu’ils sont excédés par les arrivages massifs de leurs frères qui, poussés par la pauvreté et la gestion catastrophique de trois îles, migrent vers Mayotte pour une vie meilleur. Puis, il se trouve également que les autorités locales sont débordées par les flux de nouveaux candidats. Mais cela aurait été prévisible du côté français, car si l’introduction de la démocratie et la justice aux Comores n’est pas l’affaire de l’ancien colonisateur, alors l’anarchie pousserait les comoriens vers cette île un peu prospère.

Que pense- t-on du côté français ?
Apparemment les réactions fusent de part et d’autres. Cela est devenu une évidence que l’amarrage de Mayotte dans la république française n’est pas et n’est peut-être pas effectif, pour diverses raisons.

D’abord Mayotte fait partie de l’archipel des Comores.

Ensuite, selon les lois de l’administration onusienne, il est stipulé que tout pays qui a colonisé un autre, le jour de son accession à l’indépendance, ses frontières originaires doivent être respectées par le colonisateur. Et c’est peut-être pourquoi, après 42 ans d’occupations illégales, la France commence à se rendre compte de cette réalité. Et peut-être que les autorités françaises chercheraient un interlocuteur valable aux Comores pour amorcer cette fois-ci, une vraie négociation sur cette pomme de discord qui est Mayotte.

D’ailleurs, ces dernières semaines, les autorités politiques et intellectuelles françaises s’interrogent sur la présence de la France à Mayotte. Et le 1er d’entre eux, c’est le président français, .E.MACRON qui a déclaré ne pas être sûr que les maorais ne soient pas heureux dans la départementalisation, Edwy PLENEL, le fondateur de Médiapart a déclaré sur l’émission on n’est pas coucher de M.L.RUQUIER: Mayotte est certes le 101eme département français, mais avant tout c’est une île qui fait partie de l’archipel des Comores.
Et la secrétaire générale de lutte ouvrière a enfoncé le clou en ajoutant que ce sont plus les français qui sont des étrangers à Mayotte que les comoriens qui sont chez eux.

Alors comment comprendre ces déclarations ?
Sont-elles destinées à réveiller les autorités comoriennes qui depuis longtemps ont fait un moyen de chantage, de pression vis à vis de la France. Certains responsables comoriens n’hésitent pas à monnayer ou à faire un tremplin pour accéder au pouvoir à Moroni.

Mais que pense-t-on du côté de Moroni?
Pour une fois dans ce conflit, les autorités »s comoriennes ont réagi avec vigueur. Le des affaires étrangères M.Amine SOEFOU a appelé à la France à garantir la sécurité pour tous les habitants de l’île et de rendre les clefs si elle ne peut plus assurer la sécurité de tous.C’est une prémière et le peuple comorien doit les soutenir, pour qu’AZALI puisse aller loin , afin de trouver une solution définitive avec la France.
Néanmoins on ne peut omettre que ceux-là, le ministre des affaires étrangères et le président AZALI avoir renoncé à Mayotte par le retrait de la question de Mayotte à l’ordre du jour des Nations-unies, sous le 1er règne d’AZALI. En vérité, il n’y a aucune stratégie au niveau de la diplomatie chez les comoriens sur la question de Mayotte. Aucune autorité compétente pour mener une vraie négociation cette question avec l’état français. Ce sont tous des mendiant qui ont perdu toute crédibilité de négocier pour le pays.
Le seul gouvernement à la hauteur d’une diplomatie dynamique et souveraine, fut le gouvernement d’Ali SOILIH.
Mais comment aurait-il géré ce conflit s’il était encore vivant et aux affaires?

Jamais les comoriens ne seraient agressés à Mayotte. Peut-être il y aurait des querelles certes, de la mésentente entre les comoriens des trois îles et ceux de Mayotte, mais jamais certainement pas des agressions physiques comme ça l’est aujourd’hui. La preuve, pendant les 2 années et 8 mois d’occupation française sur Mayotte, le Mongozi s’est rendu 2 fois dans l’île avec un contingent militaire la première fois. Probablement, il aurait isolé l’ile, en rompant toutes coopérations régionale avec l’ile et réclamerait à la France de quitter l’ile ou de payer un loyer sur l’occupation et voir même qu’il demanderait à la France suppression de la dette des Comores en contrepartie de cette occupation.

Mbadakome

Powered by Comores infos