You are here: Home » Uncategorized » Même les cabris exècrent et méprisent Maoulana Charif

Même les cabris exècrent et méprisent Maoulana Charif

Même les cabris exècrent et méprisent Maoulana Charif

Haï par les hommes, il est également détesté par les animaux

Par ARM

     C’était en 2016. Maoulana Charif, était candidat à l’élection gubernatoriale de la Grande-Comore. Il était le candidat de cœur de son «concubinocrate» Azali Assoumani, qui croyait diviser Mbéni et le Hamahamet en disant que son candidat était Hamidou Karihila Hamadi. Le «pouvoiriste» polygame Azali Assoumani n’était arrivé qu’à se faire humilier dans sa propre région du Hambou, où il n’avait été classé premier qu’à Salimani-Hambou et dans son village de Mitsoudjé. Il n’y avait pas de quoi pavoiser. Mais, il y avait ses Mohéliens de Beït-Salam, auprès de qui il jouait le «lèche-bottiste» pour être intronisé dans les conditions mafieuses et antidémocratiques que tout le monde connaît.

Sur la photo ci-dessus, nous voyons une chèvre exprimer toute la haine que l’humanité porte en Maoulana Charif en mordant et arrachant ses affiches de propagande électorale. Alors, quand on voit que même les chèvres détestent et méprisent cet homme, on doit s’interroger. N’est-il pas celui qui, au faîte de sa «splendeur» mafieuse passée, avait dit aux Comoriens que quand ils avaient faim, ils n’avaient qu’à mettre «un quart de kilo de riz» dans la marmite pour préparer de «la bouillie»? Il a été l’un des plus grands kleptocrates de la première kleptocratie du «saigneur» Azali Assoumani, son maître en 1999-2006. Du reste, son hacienda en face de la route se passe de toute discrétion et en dit long sur la manière par laquelle ce paltoquet s’est enrichi à une vitesse supersonique, en se moquant des Comoriens. Aux dernières nouvelles, il est comme cochon avec le Grandissime Docteur des Docteurs Abdou Ousseine, Président de l’Union des Comores, autoproclamé «beau gosse du perchoir», avec qui il veut constituer un ticket pour 2021. Oui, il veut régner de nouveau. Bon courage…

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Vendredi 3 mars 2017.

Powered by Comores infos