You are here: Home » Actualités » Mohamed Abdoulwahab: « Galawa a été vendu par l’Etat pour être détruit »

Mohamed Abdoulwahab: « Galawa a été vendu par l’Etat pour être détruit »

L’ANCIEN PRÉSIDENT DE L’ILE DE NGAZIDJA Mr MOHAMED ABDOULWAHAB A LA COURNEUVE

Le dimache 27 Septembre 2015, de passage en France, Mohamed Abdoulwahab déclare qu’aucun Homme politique comorien ne devrait plus passer en métropole sans discuter avec la communauté comorienne. C’est la raison pour laquelle, il a estimé de faire une conférence débat au sein de cette communauté susdite.

image

Il a axé son introduction sur les préoccupations de comorien: électricité, eau, route et santé. Il déclare que tous les maux qui consument le peuple comorien, c’est le comportement humain qui nécessite une pédagogie et une prise de conscience de ses actes. Il a donc parlé des actes de malveillance et sabotages des moteurs de la Mamwe, ancien EEDC lors du Régime Taki. Abdoulwahab a présenté les Partis Politique avec lesquels fait ou il prétend faire alliance pour les prochaines échéances, parmi lesquels, FNJ et ANC. A cette occasion, il a parlé de la Tournante, et ceux qui veulent la dépister… Sans doute, il a évoqué l’impossibilité de se rapprocher de Mr Sambi dont il était le directeur du cabinet, chargé de la défense.

« La Tournante des Comores »

Si le texte de loi n’est pas explicite, on se réfère de son esprit et de sa pratique. Il n’y a aucun intérêt de parler de tournante, si tout citoyen peut participer aux primaires d’une Ile, à laquelle tour appartient. Si nous nous départagerons de l’interprétation du texte, son esprit et sa pratique lèvent le doute : « J’étais aux Accords de Fomboni, au-delà de l’autonomie de chaque Île, c’est Moheli qui a exigé que la tournante soit ainsi, puisqu’il aimerait, eux aussi, gouverner le pays, Ajouan a embrassé cette condition et Ngazidja a dit Amen » disait Abdoulwahab. Sur les Primaires de 2016, tour de Ngazidja, seul le citoyen comorien de Ngazidja qui devrait concourir au primaire. Seul le citoyen de père et/ou de mère de Ngazidja qui devrait s’y présenter.

« Galawa a été vendu par l’Etat pour être détruit »

Monsieur Abdoulwahab confirme que l’hôtel Galawa a été vendu à cinq cent million. Il était prévu que deux cent cinquante million doivent financer les infrastructures routières de l’Ile de Ngazidja, car Galawa était de cette Ile. Et les deux cent cinquante million devraient construire un autre Hôtel. Mais malheureusement, le pouvoir central sous Sambi, a détourné la manne, elle a renouvelé l’infrastructure routière de Moroni alors que Moroni est du ressort de l’Union. Ce sont les ressources de l’Ile de Ngazidja qui sont détournés par l’Union, comme elle a détourné les ressources douanières de l’île.

« Je suis accusé de vente de goudron (lami) », redit Abdouwahab.L’ancien président de Ngazidja défie quiconque qui l’accuse de malversation. Il confirme avec conviction que le goudron de l’île de Ngazidja a été distribué par l’Union aux villes de Batsa, chouwani…

« Interpellation de son bilan »

Après une forte interpellation, dont le menu est son bilan, Abdoulwahab, a déclaré avoir suivi la continuité d’Elbak et réalisé d’autres projets en illustrant l’Ecole d’agriculture de Hambouwou. Donc cette continuité est un point positif, selon l’ancien homme fort de Ngazidja.

MOHAMED Hadji
COMORESplus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *