You are here: Home » CULTURE » Mohamed Ahmed Chamanga est un linguiste, enseignant, chercheur et écrivain comorien né à Ouani (Nzouwani (Anjouan)) en 1952

Mohamed Ahmed Chamanga est un linguiste, enseignant, chercheur et écrivain comorien né à Ouani (Nzouwani (Anjouan)) en 1952

Mohamed Ahmed Chamanga est un linguiste, enseignant, chercheur et écrivain comorien né à Ouani (Nzouwani (Anjouan)) en 1952.

Il a notamment travaillé pour le développement et la reconnaissance de la culture comorienne, notamment à travers les contes. En 2006, il était candidat à l’élection présidentielle dans l’Union des Comores.

Après des études secondaires (interne au collège de Mutsamudu), Mohamed Ahmed-Chamanga, diplômé de swahili et d’arabe, se rend à Madagascar puis en France où il entreprend des études en linguistique.

Il propose en 1976 une méthode de transcription du shikomori, commençant à rédiger des articles sur cette langue bantoue. Plus tard, il soutient une thèse intitulée « Le Shindzuani (Comores) : Phonologie, morphologie, lexique » (1991).

Homme de culture et chercheur confirmé, Mohamed Ahmed-Chamanga a rédigé de nombreux ouvrages et articles sur le shikomori et a transcrit plusieurs contes comoriens, tout en participant à des colloques internationaux.

C’est aujourd’hui un spécialiste reconnu de la langue comorienne qu’il enseigne en France à l’Institut national des langues et civilisations orientales où il est chargé de cours, tout en maintenant une étroite collaboration avec le « Centre national de documentation et de recherche scientifique » (CNDRS, Moroni et Ouani), auprès duquel il est chercheur associé.

Depuis la création de l’Université des Comores, Mohamed Ahmed-Chamanga se rend régulièrement dans son pays natal pour donner des cours dans cette institution nouvelle.

Bibliographie

  • Dictionnaire français-comorien
  • Lexique comorien (shindzuani)-français
  • Contes comoriens de Ngazidja
  • SRC: sur les traces de la culture comorienne

Powered by WPeMatico