You are here: Home » Monde » Mohamed Ali a eu droit à des obsèques de chef d’Etat

Mohamed Ali a eu droit à des obsèques de chef d’Etat

30 Kilomètres est la distance, non pas parcourue pour le dernier hommage de Mohamed Ali, mais 30 kilomètres du long cortège pour l’éloge funèbre du Grand boxeur de notre ère. Pour son dernier round, Mohamed Ali a eu droit à des funérailles rares. Plusieurs chefs d’État, dont le président turc Recep Tayyip Erdogan, le roi Abdallah de Jordanie, quatre présidents africains, ont pris part à la cérémonie mortuaire de la star à Louisville, sa ville natale du Kentucky. Si le président Barack H. Obama était le grand absent (pour être empêché d’assister à une cérémonie de remise de diplôme de sa fille aînée Malia), l’ancien locataire de la Maison Blanche, Bill Clinton a été choisi pour prononcer le discours funèbre. D’ailleurs, une lettre adressée par le premier président noir des Etats-Unis a été lue.

Dans son vivant, Mohamed Ali avait averti son entourage que s’il meurt, sa prière devait être ouverte à tout le monde. Chose promise, chose faite car cette prière musulmane a été ouverte à tous. Plus de 16 000 personnes ont pu se recueillir devant son cercueil le 9 juin dernier.

Le président turc, Erdogan avait déclaré avant de prendre l’avion pour les Etats-Unis que « Mohamed Ali n’était pas seulement un champion ou une légende de la boxe. C’était aussi un combattant de la liberté. On n’oubliera jamais qu’il a porté un casque de pompier après les attaques terroristes du 11-Septembre et qu’il a dit que l’islam n’était pas une religion qui tue. L’islam, c’est la paix ».

Allah Yarhamhu

Powered by Comores infos