You are here: Home » Actualités » Mohamed Ali Soilihi: la campagne électorale de la piété

Mohamed Ali Soilihi: la campagne électorale de la piété

Mohamed Ali Soilihi: la campagne électorale de la piété

Le candidat favori en campagne électorale apaisée et patriotique

Par ARM

     Quel contraste! Pour la campagne de la reprise des élections à Anjouan, Ahmed Sambi a perdu jusqu’à ses boubous et turban de Tartuffe et s’affiche désormais en shorts et culottes car il sait qu’il est sur la sellette et sur une mauvaise pente. L’un de ses amis d’enfance dit de lui: «Il faut tout lui pardonner parce que c’est un homme qui a fait 5 fois le concours d’entrée en 6ème sans jamais réussir. Il est pardonnable pour carence mentale et déficience intellectuelle. Même quand il adopte les postures les plus ridicules, il faut tout lui pardonner parce qu’il ne sait pas qu’il fait mal». Est-ce à dire qu’on doit lui pardonner son discours appelant la population à sortir les machettes et les haches quand Azali Assoumani sera déclaré vaincu à l’issue de la reprise des élections le mercredi 11 mai 2016? Même s’il a raté 5 fois le concours d’entrée en 6ème, rien ne lui sera pardonné. Qu’il assume donc ses responsabilités. Et pendant ce temps, son acolyte Azali Assoumani se jette comme un affamé sur les plats de riz dans des endroits incroyables, menace tous les Comoriens des pires choses, et ne mène qu’une campagne électorale de sang et de mort, au grand désespoir de certains de ses partisans. Azali Assoumani et Ahmed Sambi ont dans la bouche un discours de destruction et de mort.

     Il y a contraste. Il y a contraste parce que, pendant que les anciens mauvais Présidents sont dans une incroyable gesticulation dramatique, le candidat Mohamed Ali Soilihi, comme à son habitude, est très calme. Il a placé sa campagne électorale sous le signe de la piété et de la responsabilité. Il réconforte l’image du dirigeant responsable et rassurant qui ne parle que pour dire des choses qui intéressent les Comoriens et qui, de janvier à mai 2016, au cours d’une campagne électorale harassante, n’a proféré ni injures, ni menaces, ni fausses accusations, contrairement aux champions des écarts de langage et de comportement.

     À Mramani, Mohamed Ali Soilihi a choisi une journée spéciale pour les Musulmans, et il s’agit de celle du «Mihraj» marquant la commémoration du voyage céleste du Prophète Mohammed, une journée particulière pour les Comoriens, qu’ils célèbrent dans la piété, le recueillement et l’entente. Personne n’a entendu Mohamed Ali Soilihi parler de tueries, mort, massacres, haches et machettes, laissant ce discours de haine à Azali Assoumani et à Ahmed Sambi. À Bimbini, Mohamed Ali Soilihi a également choisi la piété, celle qu’inspire la signification profonde de la grande prière collective de la mi-journée le vendredi. On n’y a entendu aucune tartuferie, mais au contraire, des propos bon père de famille tenus par un homme digne et responsable.

     Si Mohamed Ali Soilihi est accueilli avec ferveur et reconnaissance à Anjouan, c’est parce qu’il est l’homme d’État qui s’est battu pour que justice soit faite aux électeurs d’Anjouan qui avaient été injustement privés d’élections par les hommes d’Azali Assoumani et Ahmed Sambi à la demande expresse de leurs chefs. Il est celui qui, le premier, a déclaré qu’il n’était pas normal sur le plan du Droit qu’une partie de l’électorat du pays soit privée de vote. Il est le dirigeant qui a dénoncé une grave injustice et qui a obtenu réparation pour les électeurs d’Anjouan brimés, méprisés et humiliés par deux anciens chefs d’État qui n’ont dans leurs bouches que des menaces et des injures. Le mercredi 11 mai 2016, les Comoriens votant à Anjouan auront le courage patriotique de renvoyer à leurs foyers les Azali Assoumani et Ahmed Sambi, les chantres du mépris, de la haine et de la division.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Lundi 9 mai 2016.

Powered by Comores infos