You are here: Home » Actualités » Mohamed Ali Soilihi, la personnalité ayant le plus marqué l’actualité comorienne

Mohamed Ali Soilihi, la personnalité ayant le plus marqué l’actualité comorienne

mamadou300Le mandat de Mohamed Ali Soilihi, sous la mandature du Dr Ikililou Dhoinine, aura été riche en termes de réalisation et de grands chantiers. Il y a eu notamment la sécurisation des recettes avec 98% de réalisation en 2011, le vote du Code des marchés publics et du Nouveau Code Général des impôts.

Pour 2012, le grand défi pour Mohamed Ali Soilihi et son ministère régalien a été d’atteindre le Point d’achèvement du programme dans le cadre de l’initiative pays pauvres très endettés (IPPTE) du fonds monétaires international (Fmi).

2013 et 2014 restent les années de signature de conventions et de partenariat avec des grandes institutions financières internationales. En 2013, il réussit l’apurement de la dette postale qui s’élevait à 4,9 millions d’euros (2,4 milliards FC) auprès de La Banque Postale française.

En politique, l’année 2015 aura été mémorable pour Mohamed Ali Soilihi. Il a obtenu une belle victoire électorale avec l’Updc, après avoir remonté la pente dans les sondages, en étant à la fois le vice-président d’un grand pôle ministériel et le fondateur du parti du pouvoir à hisser sa formation politique au sommet en si peu de temps.

Et maintenant, il devient la personnalité ayant le plus marqué l’actualité aux Comores en 2015. En ayant été choisi par le Dr Ikililou Dhoinine, pour représenter l’Updc (Parti proche du pouvoir qu’il a créé avec Nourdine Bourhane) aux élections présidentielles en février et avril 2016.

En effet, plusieurs indices de presse nationale et locale ont estimé que Mohamed Ali Soilihi était la personnalité ayant le plus marqué l’actualité cette année. La candidature de Sambi qui a suscité beaucoup d’interrogations et de spéculations autour de sa validité, est arrivée loin derrière. Elle a été vite mise aux oubliettes…

Les élections représentent toujours un événement important dans l’actualité, mais c’est la nature historique de la candidature de Mohamed Ali Soilihi qui a été si remarquable pour les organes de presse du pays et des divers blogs nationaux. C’est la première fois, depuis qu’il est aux affaires étatiques, qu’il se présente à une élection présidentielle, en tant que candidat.

D’autres ont été impressionnés par la façon dont Mohamed Ali Soilihi, qualifié avec mépris d’homme usé par l’âge et autres calomnies, par la machine d’attaque de l’opposition et ses détracteurs et qui n’avait pas obtenu l’adhésion du peuple éprouvé par la crise, a réussi à dépasser les attentes et laissé ses adversaires loin derrière dans un nuage de poussière.

Mohamed Ali Soilihi mène une campagne intelligente en s’alliant au parti Radhi et autres formations politiques locales. Il a revigoré son parti donné pour vaincu aux législatives de 2015, obtenant autant de sièges à l’assemblée nationale. Il a résisté aux discours de haine et négatifs de ses détracteurs qui disaient que son parti ne fera pas long feu. Il survit à la pression d’une campagne aux enjeux élevés dans laquelle tout faux-pas pourrait lui faire perdre le poste suprême.

Et il fait cela sans tomber dans la vulgarité et les petits jeux politiques, restant toujours positif et projetant un optimisme jeune qui donne l’impression que ses adversaires sont plus vieux que lui et surtout grincheux.

Depuis plus de 5 ans, Mohamed Ali Soilihi est salué partout sur la planète pour avoir respecté sa promesse de mener des reformes, mais surtout d’avoir effacé la dette du pays. Ses participations régulières à toute une série de sommets internationaux, lui a valu une couverture médiatique flatteuse et, dans un cas, la confiance et le respect de ses partenaires économiques et financiers.

La trajectoire de Mohamed Ali Soilihi n’est pas aussi surprenant que laisse penser ses détracteurs mais spectaculaire alors que le monde est engouffré dans une crise sans précédent, et plus particulièrement notre pays.

Voir accéder au poste suprême, l’homme qui a sacrifié toute sa vie au service de son pays, le super ministre qui reprend le flambeau là où les bâtisseurs de cette république l’ont laissé, et qui n’a jamais cessé de mettre en place tous les changements de culture politique dans ses ministères, des changements qui se feront sentir pendant des années. Il sera le plus beau cadeau que l’on pourra offrir aux comoriens, au début de l’année 2016.

Patrice Ahmed Abdallah

Powered by Comores infos