You are here: Home » Uncategorized » Mohamed Elamine Soeuf hait et méprise Zanzibar

Mohamed Elamine Soeuf hait et méprise Zanzibar

Mohamed Elamine Soeuf hait et méprise Zanzibar

Il refuse de recevoir en audience 2 ministres de Zanzibar

Par ARM

     Il se passe des choses à Moroni, surtout en ces temps de grandes confusions. Tiens! L’autre jour, deux ministres de Zanzibar, dont celui de la Justice, étaient en visite à Moroni. Or, c’est la consternation à Bête-Salam, où ce Conseiller du «pouvoiriste» polygame Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger», pleure et se plaint, affirmant que Mohamed Elamine Souef, étrange ministre des Affaires étranges qui lui sont étrangères, a refusé de recevoir ces deux ministres, malgré l’insistance de l’Ambassadeur de Tanzanie aux Comores. Adieu, courtoisie internationale. Adieu, savoir-vivre international…

Cet acte ignoble, dans un pays qui ne reçoit pas plus de 5 délégations ministérielles par an, est diplomatiquement incorrect, un désastre en matière de courtoisie internationale, voire un comportement belliqueux et injurieux. Avec Zanzibar, les Comores ont des relations profondes, fondées sur le sang, l’Histoire, le voisinage, la langue, l’Islam et sur d’autres valeurs, et ce n’est pas le Grand Maître Salim Hadj Himidi, homme de grande érudition, qui dira le contraire. Le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri lui-même a des intérêts dans des hôtels en Tanzanie. Qu’on se le dise! La Tanzanie est un pays qui a joué un rôle éminent lors de la libération d’Anjouan du joug malfaisant de Mohamed Bacar et de ses desperados, et c’est l’une des raisons du mauvais comportement de Mohamed Elamine Soeuf. La «Ripoux-blique» de Mitsoudjé, qui laissait pourrir la situation à Anjouan, n’a jamais voulu reconnaître la grande utilité du débarquement du 25 mars 2008, après 11 ans et 1 mois de séparatisme à Anjouan et de discussions de marchands de tapis et de chameaux.

On a entendu Mohamed Elamine Souef soutenir le plus incongru des arguments spécieux: nonobstant les engagements pris par la Tanzanie, aucune autorité officielle de rang ministériel de ce pays n’a honoré de sa présence les «Asseyez-vous et taisez-vous!» de la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé. On l’aura compris: tout est fait par la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé pour ne jamais reconnaître le grand mérite de l’ancien et inévitable prochain Président Ahmed Sambi et du Général Salimou Mohamed Amiri, héros national des Comores, sur la libération d’Anjouan, là où le «ventriote» Assoumani Azali Boinaheri et consorts ont échoué dans la honte.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Jeudi 12 avril 2018.

Powered by Comores infos