You are here: Home » Actualité » Mohamed Fazul a fait venir 5 sorcières de Tanzanie

Mohamed Fazul a fait venir 5 sorcières de Tanzanie

Mohamed Fazul a fait venir 5 sorcières de Tanzanie

Les sorcières se mettent en transe et rassurent le bandit

Par ARM

     Mohamed Saïd Fazul dit Babadi, le Gouverneur idiot de Mohéli, a fait venir cinq sorcières de Dar-Es-Salam, Tanzanie. Les cinq «bandites» se mettent en transe et racontent à Babadi ce qu’il a envie d’entendre, à savoir: il sera réélu Gouverneur de Mohéli. Les cinq «bandites» de Tanzanie poussent la «gentillesse» jusqu’à livrer à l’idiot de Boingoma des «statistiques» et des «sondages», toujours favorables à l’imbécile qui a vendu Mohéli au dictateur fou de Mitsoudjé. Mieux, «les sondages» s’améliorent chaque jour en faveur de Babadi. Pendant ce temps, Mohamed Saïd Fazul appelle chaque jour son maître de Mitsoudjé, d’une part, pour réclamer de l’argent pour financer ses conneries, et d’autre part, pour le rassurer, en lui disant que les Mohéliens vont l’élire parce qu’ils aiment voter pour les imbéciles et non pour des personnes normales, des cadres et des intellectuels.

C’est alors qu’entre en scène le fugitif international Hamada Madi Boléro. Le criminel de la Commission de l’océan Indien (COI) jure, la main sur le cœur, que confirmation lui a été demandée sur les élucubrations pathétiques de Babadi par le mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». Une affaire de voyous, entre voyous.

L’affaire fait rire parce que ce n’est pas seulement sur le terrain de la médiocrité et de l’abolition de la honte que se retrouvent le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri et Babadi. Ces criminels se retrouvent également sur la sorcellerie, le dictateur fou de Mitsoudjé ayant même profané la tombe de son propre père pour arracher une dent de son squelette à la demande de ses sorciers en 2016.

Mohamed Saïd Fazul est prêt à profaner même la tombe de sa mère pour rester au pouvoir. Sa femme s’enferme des jours et des jours, refusant de parler aux gens, à la suite de ses prétendues crises de mysticisme et de sorcellerie. Lors de l’élection présidentielle de 2010, Mohamed Saïd Fazul et ses acolytes grands-comoriens Mohamed Abdouloihabi et Saïd Larifou avaient truffé le sol de Djoiezi, Mohéli, de bêtes qu’ils enterraient vivantes. Ils avaient même fait venir des sorciers et des sorcières de… Tanzanie. Nous n’avons pas encore fini de déterrer les pauvres bêtes à Djoiezi.

Bon courage…

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Jeudi 14 février 2019.

Powered by Comores infos