You are here: Home » Actualité » Mohéli fait la Révolution du feu chez le Procureur

Mohéli fait la Révolution du feu chez le Procureur

Mohéli fait la Révolution du feu chez le Procureur

L’incendie au bureau du Procureur est d’origine naturelle

Par ARM

       Comme nous vous l’annoncions, l’épicentre de la Révolution comorienne s’est désormais déplacé. Il est à Mohéli. Cette fois-ci, c’est le bureau du Procureur Adfaon Hamada Bacar, mon Protégé Intime et Naturel, qui en a fait les frais. Je compatis. Cette compassion est très sincère parce que personne n’a incendié le bureau de mon Protégé Suprême Adfaon Hamada Bacar, mais ce sont les paroles de colère et les malédictions des Mohéliens qui ont provoqué le sinistre. Aucune main n’a allumé ce feu, qui s’est déclenché tout seul. Le bureau du Procureur Adfaon Hamada Bacar est parti en fumées. Cramé. Calciné. Il est devenu un tas d’objets fumants. Cet incendie s’est déclaré tout seul quelques heures seulement après la condamnation de 5 Mohéliens innocents à des peines de 3 mois de prison ferme. Mohamed Saïd Fazul, le semblant de «Gouverneur» de Mohéli, exulte méchamment car depuis des mois, il accuse le Procureur Adfaon Hamada Bacar de ne pas envoyer chaque semaine des Mohéliens innocents en prison, comme quand «le Procureur 50.000 francs» Abbas Houtoibou Abdallah, sous les ordres de feu le Colonel Mohamed Anrifi Moustoifa Bacar Madi dit José, dit, Obama, envoyait en prison tout ce qui bougeait à Mohéli.

Le beau du bureau du Procureur Adfaon Hamada Bacar

Quand la nouvelle sur l’incendie du bureau du Procureur commença à se répandre comme une traînée de poudre, les prétendues autorités avaient essayé de cacher l’information. Mais, les Mohéliens ont été très rapides, et ont propagé l’information aux quatre coins de l’univers. À l’heure qu’il est, la nouvelle est connue même en Gagaouzie, à Fagatogo et à Pago-Pago. Une prétendue enquête a été diligentée, mais à quoi bon? Cet incendie n’est provoqué par aucun être humain. Il s’est allumé tout seul, en raison des malédictions des Mohéliens sur la dictature et sa «Justice» aux ordres. Donc, cette enquête ne conduira qu’à la condamnation de Mohéliens innocents, puisque personne n’a provoqué cet incendie. Ce qui est grave, c’est que d’autres incendies extrahumains vont se produire à Mohéli. Nous nous réjouissons de l’œuvre de la nature pour purifier Mohéli. Bientôt, Mohamed Saïd Fazul, Bianrifi Tarmidhi et Chabouhane Baguiri seront transformés en flammes, et il s’agira d’incendies d’origine non humaine, sur lesquels il ne servira à rien d’enquêter.

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Lundi 30 novembre 2020.

Powered by WPeMatico