You are here: Home » Actualités » MOHÉLI: le jeune Bouchra Hamada s’est lancé dans un projet de poulailler. Pendant tant d’années de chômage.

MOHÉLI: le jeune Bouchra Hamada s’est lancé dans un projet de poulailler. Pendant tant d’années de chômage.

Mwali (Mohéli), Djando-Zouroudani.

Âgé d’une trentaine d’année, natif de Zouroudani, ingénieur en Agro-écologie, le jeune Bouchra Hamada s’est lancé dans un projet de poulailler.
Pendant tant d’années de chômage et la crise qui règne au pays, Bouchra alias Aijo a pris cette bonne initiative pour pouvoir subvenir à ses besoins quotidiens, financiers et autres, et pouvoir ainsi nourrir sa famille en particulier et la population en général afin de réduire la consommation des Mabawa congelés et décongelés qui ruine grièvement la santé comorienne, et réduire aussi le chômage des jeunes. Sur ce, il lance un appel de sensibilisation des jeunes de s’engager dans ce genre d’activité au lieu de croiser les bras à attendre un emploi dans la fonction publique, et comme dit le dicton « the time is money (le temps c’est de l’argent) ».
Cependant, il interpelle le Gouvernement à promouvoir une politique de création d’emploi dans ce domaine, de mettre en place un protocole de suivi et un programme de subvention afin de combattre l’importation des Mabawa, des œufs et cuisses.
Enfin, le jeune Bouchra et tout éleveur de poules rencontrent les mêmes problèmes à savoir la difficulté d’acquérir la provende et son prix fortement élevé vu qu’elle se vend à l’extérieur. De ce fait, le prix d’un Œuf et d’un kilo de chaire de poule au comores explose. C’est la raison selon laquelle Bouchra sollicite un point de vente de provende à Mwali afin que le prix d’un Œuf et d’un kilo de chaire de poule puisse être abordable.

🖊 Ben Anthoy Bacar Yssouf, Correspondant 🇰🇲RTMC à Mwali.

By Ngari Huzawo Tilifone.

Powered by WPeMatico