You are here: Home » Actualité » «Mohéli, méfie-toi d’Anjouan et de Grande-Comore»

«Mohéli, méfie-toi d’Anjouan et de Grande-Comore»

«Mohéli, méfie-toi d’Anjouan et de Grande-Comore»

Younoussa Bamana et Zena M’déré nous avaient avertis

Par ARM

       L’abandon des Mohéliens par les Grands-Comoriens et les Anjouanais, qui chantent, dansent et se félicitent, alors que coronavirus tue Mohéli, fait naître chez les Mohéliens des remords et des regrets. Les Mohéliens sont amers. Il n’y a pas un seul Mohélien qui n’a pas compris que les Comores ont abandonné Mohéli à son triste sort, laissant le coronavirus tuer les Mohéliens à une échelle industrielle. Ce sentiment d’abandon est réel. Les Mohéliens sont dans les regrets et les remords parce que les Mahorais les avaient mis en garde avant le référendum d’autodétermination du 22 décembre 1974: «Mohéliens, méfiez-vous des Anjouanais et des Grands-Comoriens. Joignez-vous à nous et, ensemble, votons contre l’indépendance pour échapper à la domination d’Anjouan et de la Grande-Comore». En 1974, j’étais un gamin quand la délégation des femmes de Mayotte a été reçue avec une ferveur inédite jusqu’à ce jour à Mohéli. Mais, 4 leaders mohéliens ont trahi, et Ahmed Abdallah Abderemane avait organisé une des plus grandes escroqueries électorales de tous les temps dans le monde.

Alors que des milliers des Mohéliens étaient hostiles à l’indépendance, il sera dit que seuls 5 d’entre eux avaient voté contre l’indépendance. Mais, l’Histoire ne retient qu’une chose: Mohéli a voté en faveur de l’indépendance. Mohéli a toujours été le parent pauvre des Comores, mais la trahison mohélienne envers Mayotte en 1974 est devenue la malédiction des Mohéliens. Ils disent: «Si nous avions écouté Zena M’déré, Younoussa Bamana et les autres Mahorais, nous ne serions pas les esclaves des Anjouanais et des Grands-Comoriens. Les Mahorais sont des visionnaires, ont une grande capacité d’anticipation, et voient le monde tel qu’il sera au moins dans les 100 ans à venir». Ironie du sort, la première aide à Mohéli a été organisée par des Mohéliens vivant à Mayotte.

Dès lors, au lieu de rester dans la nostalgie larmoyante sur 1974, les Mohéliens doivent joindre leurs efforts pour sortir du carcan étouffant appelé les Comores, bastion de la haine et du mépris. Mohéli doit s’inspirer du militantisme mahorais, qui a commencé à se manifester surtout depuis les années 1950 et qui a triomphé.

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Dimanche 10 janvier 2021.

Powered by WPeMatico