You are here: Home » Actualité » Mohéli par le M-17 rejette le «monologue des sourds»

Mohéli par le M-17 rejette le «monologue des sourds»

Mohéli par le M-17 rejette le «monologue des sourds»

Par ce rejet, Mohéli ramène tout à l’Accord de Fomboni

Par ARM

       Ancien Président de l’Assemblée de l’Union, Saïd Dhoifir Bounou est unanimement considéré comme un surdoué de politique. Il est entré dans la politique active très tôt en tant que premier ministre de la Défense des Comores. Avare de ses mots, il aime écouter les autres. Quand il parle, c’est pour dire des choses sensées. Très engagé dans la lutte pour le retour à la Constitution et à l’Accord-cadre de réconciliation nationale des Comores signé à Fomboni le 17 février 2001, il n’a cessé de dire aux acteurs politiques mohéliens que Mohéli n’a jamais conquis un droit sans son entêtement obstiné et que cette île n’a jamais obtenu ne serait-ce qu’un kopek troué en perdant son temps dans des «monologues de sourds» en face de dictateurs qui se convainquent eux-mêmes qu’ils ont raison. De ce fait, depuis que le dictateur ubuesque Assoumani Azali Boinaheri a lancé en l’air son projet de «monologue des sourds» sous l’égide du fugitif international honni, maudit, damné et «apatrîle» Hamada Madi Boléro, la classe politique mohélienne hoche gravement la tête en ayant le regard tourné vers Saïd Dhoifir Bounou.

Meeting de l’opposition à Mohéli

Représentant les droits et intérêts légitimes de Mohéli, le Mouvement du 17-Février ou M-17 a signifié dans une clarté de l’eau de roche que cette île rejetait la mascarade déguisée en «monologue de sourds» avec un dictateur ignare, borné et violent aimant le son de sa propre voix. Depuis le début de la crise politique ayant conduit au deuil national actuel, le 4 juin 2017, avec le projet des «Assises “nationalesˮ de la haine et du mépris», Mohéli, très méfiante, accuse la Grande-Comore de complicité avec le dictateur Assoumani Azali Boinaheri pour confisquer le pouvoir sur cette île, et regarde avec mépris les Anjouanais se vautrer dans la honte en abandonnant toute revendication de leur tour de la présidence tournante, dansant le «Bumping» de rues, fesses contre fesses, avec le tyran de Mitsoudjé.

Le communiqué clairement rédigé du M-17

Actuellement, une réflexion est menée à Mohéli sur une confédération (d’États indépendants) aux Comores afin que les habitants de chaque île restent sur leur île, et pour que chaque île gère ses propres affaires insulaires sans les autres. Mohéli en a vraiment marre de l’hégémonisme méprisant de la Grande-Comore et des migrations sauvages, haineuses et destructrices des Anjouanais, qui sont installés même à l’intérieur de la piste de «l’aéroport» de l’île, mais qui partiront un jour de force, après un bain de sang à Mohéli, l’exemple définitivement dramatique et tragique de l’Afghanistan prouvant qu’aucune force étrangère, aussi puissante soit-elle, ne peut occuper la terre des autres indéfiniment et dans le bonheur.

Dès lors, le rejet de l’offre maudite du «dialogue» maudit du dictateur Assoumani Azali Boinaheri est logique parce que les Mohéliens savent qu’en fait de «dialogue», il s’agit d’un projet de dictée de contrôle le vendredi après-midi dans les écoles primaires de Mohéli, où le maître de chaque classe a un bâton à la main pour corriger les élèves. D’ailleurs, si le fugitif international Hamada Madi Boléro était un Mohélien, il ne serait jamais allé à contrecourant de Mohéli en quémandant l’organisation sous son égide de ce «monologue des sourds» que rejette, exècre et maudit le Tout-Mohéli. Il n’a qu’à aller prêcher son machin chez lui à Chouani, dans le Hambou, en Grande-Comore, et laisser les Mohéliens en paix. Qu’on le lui dise! Le tyran Assoumani Azali Boinaheri pourra toujours «dialoguer» avec sa «Mouvance présidentielle» et transformer en «chefs de l’opposition» ses prostitués préférés, le fugitif international Hamada Madi Boléro et le faussaire professionnel Ibrahim Ali Mzimba.

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Dimanche 12 septembre 2021.

Powered by WPeMatico