You are here: Home » Actualités » Monde : Les Comoriens sont-ils réellement en danger ?

Monde : Les Comoriens sont-ils réellement en danger ?

 Monde : Les Comoriens sont-ils réellement en danger ?
A quelques jours de l’investiture du nouveau Président des Comores le 26 mai, notre rédaction a voulu rappeler la brutalité dont sont victimes les Comoriens à travers le monde. C’est aussi l’occasion de souligner la responsabilité de nos gouvernements qui abandonnent nos compatriotes et qui ne font rien pour les protéger.

Depuis plusieurs mois, voire des années, nous sommes entrain d’assister d’une manière impuissante la chasse de nos compatriotes partout dans le monde. Nous sommes le 15 janvier 2014, dans un quartier populaire de Rabat, la capitale marocaine. Plus de 600 Comoriens y habitent. Certains font des Etudes et d’autres l’ont choisi comme leur pays d’adoption. Un jeune fille d’une trentaine d’année d’origine comorienne s’est fait agresser vers 17 heures par un individu en pleine lumière. La fille originaire de Moroni a porté plainte contre x et rien n’a été fait depuis. Celle-ci a témoigné dans un article publié à l’époque pour sensibiliser le gouvernement comorien. Une affaire très récente avait défrayé toute la chronique mondiale. Nous sommes à Doubai, un des êtes des Émirats Arabes unis, mais aussi capitale mondiale des affaires. Ici, Il y a une forte communauté comorienne. A des milliers des kilomètres des Comores, Il faut dire qu’ils sont venus travailler ou faire des études. Il était 10 heures du matin ce jour de 14 décembre 20015 lorsque la communauté comorienne apprend la mort d’une fille comorienne qui travaillait dans une maison en tant que nounou. Selon les préliminaires de l’enquête, c’est son employeur, chef de famille, qui l’a froidement assassiné. C’est un geste qui n’est pas anodin dans ce pays oû le droit des femmes est relégué au seconde rang. Notre pays n’avait pas réagi et ceci continue. Selon des sources, des centaines de Comoriens venus travailler à Dubaï dans le cadre du pan Fayid, une vaste opération de recrutement jamais mis en place par les autorités de Dubaï, subissent une brutalité inégalable. Ils sont souvent victimes de harcèlement sexuel, physique et moral.

Outre cette affaire, il y a celle de deux jeunes comoriens assassinés eux -aussi à Antananarivo, la capitale de Madagascar. Il y a un jeune originaire de Oussivo, dans la Region de Hamavou assassiné le 28 avril dernier. Trois semaines plutôt, le 5 avril 2016, une comorien originaire de Tsidjé à été tué à Madagascar. Aujourd’hui, durant ce mois de mai 2016, on assiste en directe devant les télévisions du monde, le massacre des Comoriens à Mayotte.
Ces actes indignent-ils réellement nos gouvernants? Il est très difficile de croire à cela car notre pays n’a jamais haussé le ton pour dénoncer ou menacer ceux qui brutalisent notre peuple. Mbadakome qui se veut le porte -voix du peuple partout dans le monde lance un appel au respect des règles en vigueur en matière de protection des étrangers, et le respect de la mondialisation : la libre circulation des biens et des personnes. Nous interpellons par ailleurs le Président Azali de changer de la politique de mendicité qui fait que notre pays a peur de dénoncer pour ne pas être privé des robinets des billets de banques des autres pays ou des aides de nourriture offertes en don humanitaires. C est une honte pour un peuple dit musulman de se laisser brutalisé de cette façon!

Mbadakome

Powered by Comores infos