You are here: Home » Actualités » Moroni permet à l’Union Europeenne d'expulser facilement des Comoriens

Moroni permet à l’Union Europeenne d'expulser facilement des Comoriens

Moroni permet à l’Union Europeenne d'expulser facilement des Comoriens
C’est sous couverture de l’U.E que la France a signé avec l’Union des Comores un accord bilatéral sur l’immigration, notamment sur la reconduction à la frontière des immigrés des refoulés aux frontières d’origine comorienne.


Selon une source bien informée, le ministre des Affaires Etrangères, Abdoulhamid Mohamed, qui, en représentant les Comores, a signé ce document qui permet à la France d’expulser plus facilement, sans délai préalables, les Comoriens en situation irrégulière. Antérieurement, s’agissant de l’expulsion des comoriens, l’administration avait 8 jours pour faire les démarches de reconduite aux frontières et pendant cette durée le clandestin pouvait également entreprendre des démarches pour sa défense, contrairement à ce nouvel accord qui en hile le droit de l’immigré en situation irrégulière. En plus ce nouvel accord permet au ministre de l’intérieur français de passer outre le rôle de l’ambassade des Comores à Paris sur les expulsions. Jusqu’ici on n’ignore encore le deal qui a permis aux autorités comoriennes de sacrifier leurs compatriotes. Comment peut-on ainsi sacrifier leurs compatriotes quand on ne peut pas changer leur vie?


Quelle était l’ancienne procédure ?
Normalement, lorsqu’un Comorien en situation irrégulière, qu’il soit arrêté aux frontière ou dans le territoire, la police française, le ministre Français de l’Intérieur doit solliciter la délivrance d’un Sauf-conduit par les autorités de l’Ambassade des Comores à Paris afin d’entamer la procédure d’expulsion. Mais, il se peut que l’ambassade des Comores refuse ou accepte, le plus souvent, de coopérer pour retarder l’ordre d’expulsion.
C’est dans ce contexte que Place-Beauvau voulait passer outre la représentation diplomatique dont les formalités sont jugées trop lentes. A en croire notre source, on peut noter que c’est la compagnie aérienne de l’Océan indien, Air Austral, qui est désignée d’acheminer les clandestins vers Moroni.
De ce fait, cette compagnie participe toujours aux misères des Comoriens. Elle applique non seulement des tarifs plus élevés aux Comoriens mais aussi elle accepte de participer à une entreprise d’expulsion des clandestins. Par ailleurs, Ali Bachir est désigné lui-aussi responsable chargé de l’accueil des personnes expulsées vers Moroni. On ne sait pas quel rôle va-t-il joué ce dernier dans ce sens.
Mbadakome

Powered by Comores infos