You are here: Home » Actualités » Mort de Daniel Antoine Ducret : Un dernier hommage à "un homme dévoué au service de la Nation''

Mort de Daniel Antoine Ducret : Un dernier hommage à "un homme dévoué au service de la Nation''

Né le 14 juillet 1946 en France, Daniel Antoine Ducret est présent aux Comores depuis 1966 avec l’ouverture de sa Société d’études de construction de maisons et ouvrages Océan indien (Secmo-Oi). Il a participé aux principaux projets d’infrastructures réalisés depuis plus de 40 ans aux Comores.

L’ambassade de France auprès de l’Union des Comores a organisé hier, jeudi 20 septembre au Restaurant le Kalyptus, une cérémonie d’Adieu en l’honneur de Daniel Antoine Ducret, mort le samedi dernier, 15 septembre, à Moroni. La cérémonie a été honorée par la présence du ministre de l’Intérieur, Mohamed Daoudou, du ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Urbanisme, chargé des Affaires foncières, Mohamed Chatur Badaoui, du grand mufti de la République, Saïd Toihir, et des éminentes personnalités politiques et économiques du pays.

Au nom du personnel du cabinet d’étude de Daniel Antoine Ducret, Zakia Mmadi a fait part de la tristesse de la société suite à la disparition surprise de leur patron. Elle a souligné que pendant plus de 40 ans, ils ont eu à vivre et à partager avec «un homme courageux, dévoué au service de la Nation comorienne». Selon elle, le samedi 15 septembre, le personnel attendait leur patron au travail comme les autres jours de la semaine, mais la surprise était de taille, en apprenant avec tristesse qu’il a rendu l’âme.
«Vous êtes parti la tête haute et l’esprit tranquille en accomplissant votre rêve, qui est d’être utile envers les autres», déclare-t-elle. Zakia Mmadi a insisté que Daniel Antoine Ducret était un bon patron, un camarade, un ami et un confident envers tous ses employés. Il les a toujours considérés comme ses proches et sa seconde famille. «Un homme discret, mais jovial».

«Un ami et un serviteur dévoué»

En parlant de Ducret, Zakia Mmadi a évoqué les souvenirs d’un homme à la vie dévouée aux autres, à l’archipel des Comores. «A nous de raviver la flamme de votre vie», conclura-t-elle, les larmes aux yeux. Au nom du gouvernement comorien, le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, chargé des Affaires foncières, Mohamed Chatur Badaoui, a présenté les condoléances de la Nation comorienne aux proches du défunt, à sa famille et à l’Etat français, pour la perte d’un homme qui a servi l’Etat comorien, depuis la période coloniale jusqu’à ce samedi 15 septembre.

Le ministre a rappelé que depuis les années 60, Daniel Antoine Ducret a épousé l’archipel des Comores et s’est toujours disposé à le servir. «Il était de nationalité française, mais également un enfant de l’Archipel. Depuis la période coloniale, il est toujours au service des Comores», a-t-il insisté. Mohamed Chatur Badaoui a rappelé que depuis son installation dans le pays, Daniel Antoine Ducret a travaillé avec tous les entrepreneurs comoriens et avec les différents gouvernements successifs, depuis l’accession des Comores à l’indépendance.

Il est l’artisan de l’ensemble du réseau routier de l’Union des Comores. «Aujourd’hui, l’archipel des Comores vient de perdre un ami et un serviteur dévoué, au nom du gouvernement de l’Union des Comores et de la nation comorienne, je présente nos sincères condoléances à la famille de Daniel Antoine Ducret». Né le 14 juillet 1946 en France, Daniel Antoine Ducret s’est rendu aux Comores depuis 1966 avec l’ouverture de la Société d’études de construction de maisons et ouvrages Océan indien (Secmo-Oi). Il a participé aux principaux projets d’infrastructures réalisés depuis plus de 40 ans aux Comores. Ingénieur de contrôle puis directeur d’agence, Daniel Antoine Ducret avait multiplié ses réalisations aussi bien en bâtiments qu’en travaux publics.

Ali Abdou

Powered by Comores infos