You are here: Home » Actualités » Mort sous les flammes en sauvant une mère, la nation doit faire connaître et reconnaître l'acte héro

Mort sous les flammes en sauvant une mère, la nation doit faire connaître et reconnaître l'acte héro

La nation doit faire connaître et reconnaître l’acte héroïque, le sacrifice d’Ali Abdou. Il a sauvé la vie d’une femme âgée et prévenu 2 jeunes du risque de périr dans l’incendie qui a eu lieu à Wela ya Mitsamihuli le samedi 22 à 20 h. Après avoir sauvé la femme, il a glissé et est tombé dans les flammes. Il portait le maillot des Coelacantes.
Il est décédé hier dimanche 23 à l’hôpital El-Maarouf

Ali Abdou mort 24 ans en se sacrifiant pour la vie d’une femme âgée et pour épargner le danger à ses camarades n’est pas qu’un héros de dimension mondiale. Il fut un garçon modèle. Il venait d’obtenir sa licence à l’Université des Comores (UdC). Il était un modèle pour ses camarades. Par deux fois, il a été élu président du Collectif des étudiants de Wela de l’UdC. Il fut un jeune citoyen socialement engagé et membre de l’association locale de protection de l’environnement.
Il était un jeune homme de son temps et a joué dans les deux clubs du village, Aventure et Mboube. C’est ce jeune homme qui a couru pour entrer dans une maison en feu pour sauver une vielle femme. Et qui a fermé la porte pour que ses camarades ne puissent pas s’affronter au feu.
Naoufal, son ami qui l’a succédé à la tête de l’Association des étudiants cache difficilement son émotion. Il se demande ce qu’il aurait pu faire pour sauver l’ami, le frère qui lui a sauvé la vie en l’empêchant d’entrer dans la maison. De l’extérieur, impuissant, il l’a vu au milieu des flammes.

Powered by Comores infos