You are here: Home » Actualité » Mouigni Baraka encule l’opposition sans vaseline

Mouigni Baraka encule l’opposition sans vaseline

Mouigni Baraka encule l’opposition sans vaseline

Des opposants ne veulent pas serrer les fesses face à lui

Par ARM

       L’opposition interne est silencieuse. En même temps, elle se livre un combat de coqs en son sein. Mouigni Baraka fils de Saïd Soilihi est en train de livrer bataille à Mohamed Ali Soilihi et à une bonne partie de l’opposition, au lieu de se concentrer sur le combat contre le mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». C’est pathétique. Il a convoqué les membres du Comité national de Transition (CNT) et quelques représentants de partis politiques dans la matinée de ce lundi 1er juillet 2019. II souhaite que les opposants au «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri prennent position pour ou contre son machin, le CNT. Selon lui, ou on est pour le CNT ou on est contre le CNT. Le bandit! Nombreux sont les opposants qui refusent ce débat manichéen, et estiment qu’il faut, au contraire, organiser l’opposition autour d’une nouvelle entité unie. Mohamed Ali Soilihi n’est pas contre cette idée.

Mouigni Baraka fils de Saïd Soilihi est atteint d’une folie des grandeurs. En plus, c’est un traître. Il est en train d’enculer l’opposition sans vaseline. Il n’est pas crédible et ne peut pas incarner le leadership de l’opposition. Il est très limité intellectuellement et a un gros défaut, comme son ancien colistier, Ibrahim Ali Mzimba: tous deux aiment trop l’argent et le placent avant Dieu.

       Par ailleurs, afin de légitimer son action et sa structure du CNT, il a demandé aux gabelous comme lui, Ben Omar de Ouani et Ibrahim Soulé de Moroni, de faire signer une pétition pour soutenir le CNT. C’est chose faite. Mais, comment les 17 Députés peuvent être crédibles aux yeux de l’opposition? En effet, à la fin de la semaine dernière, tous les Députés, sans exception, ont signé sans broncher tous les projets de loi présentés par le gouvernement à l’Assemblée de l’Union des Comores. Ce sont des traîtres, Mohamed Bacar Dossar compris.

Ils ont tous approuvé l’action du gouvernement, et viennent de signer, après la clôture de la session ordinaire, une pétition en faveur du CNT. C’est très grave. Ces Députés méritent d’être pendus Place de l’Indépendance. Ils ont un double langage. Ils sont dans l’opposition mais soutiennent l’action gouvernementale. Même les deux Députés de Mouigni Baraka, fils de Saïd Soilihi, à savoir Madame Hadjira Oumouri et Oumouri Mmadi Hassani, ont voté les lois du «ventriote» Assoumani Azali Boinaheri. Au moins Hadjira Oumouri est cohérente: elle soutient son fiancé, le «bambochard» Assoumani Azali Boinaheri, et n’a pas signé la pétition. En revanche, Oumouri Mmadi Hassani, fidèle à ses infidélités et à son double langage de langue fourchue de serpent du désert, a signé la pétition.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 2 juillet 2019.

Powered by Comores infos