You are here: Home » Actualité » Mouigni Baraka, le boulanger enfariné de Ntsoudjini

Mouigni Baraka, le boulanger enfariné de Ntsoudjini

Mouigni Baraka, le boulanger enfariné de Ntsoudjini

Il continue de trahir l’opposition et de faire la bise au tyran

Par ARM

     Ali Mlahaïli est un sous-marin du mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». C’est à ce titre qu’il a été aperçu en pleine clandestinité chez Mouigni Baraka Saïd Soilihi, Président du Comité national de Transition (CNT), émanation de l’opposition. Maintenant, ils sont de plus en plus nombreux opposants à commencer à comprendre que Mouigni Baraka Saïd Soilihi est un traître professionnel comme cela est régulièrement annoncé ici. L’affaire devient pathétique parce que, certains opposants, en arrivant chez Mouigni Baraka Saïd Soilihi pour assister à une réunion, pourtant convoquée par lui et chez lui, ont surpris l’ancien Ambassadeur Ali Mlahaïli chez le boulanger enfariné de Ntsoudjini. Il y a des opposants qui ont fait illico demi-tour car ayant compris que Mouigni Baraka Saïd Soilihi, en boulanger de Ntsoudjini, est en train de les rouler dans la farine. C’est grave. Le plus grand boxeur-catcheur comorien de tous les temps est pris en flagrant délit de triche, traitrise et trahison. Il a tenté en vain de s’expliquer. Peine perdue.

Tout le monde doute de lui maintenant. Même «Maître Cravate» (surnom attribué à Maître Ahamada Mahamoud, parce qu’il ne quitte plus sa cravate depuis le jour du dépôt de sa candidature à la non-élection du 24 mars 2019) ne croit en lui. L’opposition est mal barrée. Quant à Ibrahim Ali Mzimba, il fait pitié. Il risque l’hospitalisation à tout moment. Il va être hospitalisé. Il sera hospitalisé. Jusqu’à la dernière minute, avant la nomination de l’espèce de chose qui tient lieu de gouvernement, il a harcelé tout le monde pour qu’il soit nommé à la tête du ministère de l’Énergie. Même le cadavre Bellou Magochi, qui ne sait même pas à quelle sauce il va être mangé, en a marre de ses appels. Bellou Magochi sait qu’Ibrahim Ali Mzimba complote sur son dos pour le leadership au Sud de la Grande-Comore, et a eu ce mot contre lui: «MzimbaCelui qui se gonfle ou enfle», en comorien] porte bien son nom. Le bien nommé Mzimba ne se dégonfle pas. Il continue à croire en son étoile de roublard». Quelles amabilités entre sudistes! Ce n’est pas bien…

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Jeudi 13 juin 2019.

Powered by Comores infos