You are here: Home » Actualité » Mouvement du 17-Février contre les petits calculs de rat

Mouvement du 17-Février contre les petits calculs de rat

Mouvement du 17-Février contre les petits calculs de rat

Pas d’illusions sur la mascarade électorale en préparation!

Par ARM

       Les Mohéliens sont des gens réalistes. Il ne s’agit pas des Mohéliens de Bête-Salam, mais des autres Mohéliens. Ils n’aiment pas les illusions et les désillusions. Dès lors, ils ne se font aucune illusion sur l’actuel régime politique comorien, qu’ils tiennent en piètre estime et qu’ils traitent de voyoucratie. Pendant que d’autres membres de la classe politique se livrent à des petits calculs de rat (équivalent français des comptes d’apothicaire), les Mohéliens du Mouvement du 17-Février rejettent toute spéculation naïve et ce qu’ils qualifient gravement et sarcastiquement de «diversion consistant à se perdre sur des analyses sur l’impopularité du régime, sur des conditions d’équité et d’égalité des chances ou sur toute autre divagation de ce genre». Ce langage charnel et viril plaît. C’est un langage de vérité, tenu d’une langue droite et évitant toute langue fourchue de serpent.

Les Mohéliens du Mouvement du 17-Février ont toutes les raisons du monde d’attirer l’attention des autres plateformes de l’opposition sur la dangerosité des illusions qu’affectionnent certains opposants plongés dans la politique de l’autruche et la vénalité. Le manque total de sens moral et éthique observé dans la dictature de Mitsoudjé permet de constater que celui-ci ne va guère faire dans la dentelle. Elle va opérer un énième passage en force et imposer tous ses candidats en versant de nouveau le sang. Une nouvelle forfaiture est en vue. L’opposition doit donc considérer les élections projetées et qui n’auront pas lieu comme un non-événement, et de les traiter avec le plus profond des mépris.

Mouigni Baraka Saïd Soilihi, chantre des zigzags politiques, président des contorsions politiciennes, Prince de la transhumance politique, empereur des retournements des vestes et casaques, roi du «lèche-bottisme», boulanger roulant les autres dans la farine, et Saint du mensonge en politique, doit savoir qu’il est observé, épié et surveillé par ceux qui savent qu’il est dans des rapports incestueux avec le mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger».

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Lundi 30 septembre 2019.

Powered by Comores infos