You are here: Home » Non classé » Mwali: la coordination insulaire présente son rapport

Mwali: la coordination insulaire présente son rapport

Santé |  05/02/2021 –    

image article une

La coordination anti-Covid-19 de Mwali a présenté hier les travaux menés dans le cadre de la lutte contre la deuxième vague de la pandémie qui sévit depuis un mois dans l’île et le pays entier. Selon lui, les différents acteurs sont satisfaits et conseillent de persévérer dans «les efforts réalisés pour qu’ils ne tombent pas à l’eau. Une campagne de dépistage de masse est à l’étude pour endiguer la propagation du virus dans le pays».

Le chef de l’État, Azali Assoumani, accompagné de son cabinet, de la ministre de la Santé et du directeur général de la santé, s’est rendu hier, jeudi 4 février, à l’hôtel Les Abou, à Mwali pour s’enquérir de l’évolution de la situation de la pandémie, dans l’île. Une réunion a été ainsi organisée avec les autorités insulaires et la coordination anti-Covid de l’île.
Interrogé après la rencontre, le coordinateur insulaire, Dr Abdoulaziz Hassanaly, a saisi l’occasion pour remercier et féliciter le chef de l’État et son gouvernement pour les efforts déployés afin de lutter contre cette deuxième vague du Coronavirus dans l’île de Djumbe Fatima. «Depuis décembre 2020, nous avons enregistré 451 cas positifs dont 29 décès incluant six décès communautaires. Grâce à lui et à son gouvernement, nous avons pu remonter la pente et contourner les différents obstacles», a-t-il indiqué. Dr Abdoulaziz Hassanaly a également fait savoir que la coordination a expliqué au président de la République le déroulement de la lutte contre la pandémie dans l’île. 

Le coordinateur anti-Covid au niveau de Mwali a, dans le cadre de l’organisation de la lutte, parlé de deux équipes qui ont travaillé «inlassablement». «Il y avait la première équipe de prise en charge dirigée par Dr Mohamed Antoy (réanimateur) qui traitait les malades graves et ceux qui nécessitaient des soins intensifs. Il y avait aussi l’équipe de santé publique qui avait pour but de lutter contre la propagation de la pandémie. Depuis le 11 décembre, ces deux équipes ont travaillé sous les ordres de la direction générale de la Santé et de la coordination insulaire», a-t-il résumé.

Parmi les points discutés, il y a eu la stratégie mise en place pour faire face à cette deuxième vague, laquelle servira d’expérience, selon lui, pour lutter contre la pandémie dans les autres îles. Plusieurs équipes ont travaillé derrière les équipes citées, notamment l’équipe de la prévention qui s’est occupée de la désinfection des ménages des cas positifs et cas contacts. Il indiquera que les régions de Djandro et Nyumashuwa sont toutes désinfectées. «Au niveau des régions de Fomboni et Dewa, 85% des ménages ont été désinfectés. Ainsi, les résultats sont avérés positifs, car il y a eu une baisse du nombre de cas», s’est-il réjoui.

Dr Abdoulaziz Hassanaly a, par ailleurs, salué le travail réalisé par l’équipe de surveillance qui recherche les cas, mais aussi contrôle la propagation de la maladie. Derrière ces équipes, il y a l’équipe de communication qui est, selon lui, la plus importante pour sensibiliser la population sur le respect des mesures barrières. «Nous avons également mis en place des comités villageois anti-Covid. Ces derniers se sont approprié la lutte. Ils ont fait respecter les mesures barrières. Ils contribuent aussi dans la sensibilisation de la population pour que tous ceux qui sont malades se rendent à l’hôpital. La communication est la pierre angulaire de cette lutte», a-t-il précisé. 
Parmi les difficultés évoquées, le transport via des kwasa-kwasa a été pointé du doigt, sachant qu’il est difficile à contrôler. Pour le coordinateur, la situation dépasse les capacités des autorités sanitaires. Ainsi, le chef de l’État a, selon lui promis d’étudier la question avec les forces de l’ordre.

S’agissant du dépistage de masse, Dr Abdoulaziz Hassanaly a concédé que ce serait une très bonne solution, mais les moyens restent limités. Par contre, il a indiqué que le président a rassuré que la question est à l’ordre du jour. «Nous encourageons la population à respecter les mesures mises en place pour mieux se protéger. En cas de symptômes, n’hésitez pas à vous rendre à l’hôpital», a-t-il conclu.

Powered by WPeMatico