You are here: Home » Actualité » Mzimba «baise les autres avocats devant la Cour d’Appel»

Mzimba «baise les autres avocats devant la Cour d’Appel»

Mzimba «baise les autres avocats devant la Cour d’Appel»

Il est le premier Bâtonnier à mort de l’Histoire de l’humanité

Par ARM

       Dans ce monde, on voit tout: des dictateurs africains à mort et jusqu’à ce que mort s’ensuive, la Présidente africaine de la Cour constitutionnelle de son pays depuis sa création en 1991, nommée à ce poste par le dictateur dudit pays, le père de 2 de ses 3 enfants… Cette fois, l’innovation planétaire, interplanétaire, historique et anthologique vient d’Ibrahim Ali Mzimba, Bâtonnier de l’Ordre des Avocats à Moroni, un Bâtonnier incapable du moindre raisonnement en Droit. Il a décidé de devenir «Bâtonnier máximo à mort et jusqu’à ce que mort s’ensuive». Dans l’Histoire de l’humanité, cela ne s’est jamais vu. Le mandat de cet individu a pris fin officiellement le samedi 25 avril 2020. Pourtant, le dictateur corrompu et incompétent du Barreau de Moroni règne toujours. Fait édifiant, 5 des 9 du Conseil de l’Ordre ont désavoué en public le dictateur à vie Ibrahim Ali Mzimba en démissionnant avec fracas.

Nous l’avons signalé: le mandat d’Ibrahim Ali Mzimba a pris fin le 25 avril 2020. Il faut noter que l’article 33 de la loi portant organisation de la profession d’avocats aux Comores dispose clairement: «Les membres du Conseil de l’Ordre sont élus directement par l’Assemblée générale des avocats pour un mandat de trois ans parmi les avocats inscrits au Tableau ayant prêté serment depuis au moins trois ans. […]». Le mandat de 3 ans d’Ibrahim Ali Mzimba étant terminé, il faut des élections pour la désignation du nouveau Bâtonnier. C’est tout.

L’ancien chef de l’opposition et l’actuel chef de la dictature

Oui, il faut que le Bâtonnier à mort organise l’élection de son successeur. Or, l’homme de Dembeni dit doctement qu’il ne peut le faire à cause de la pandémie de coronavirus. Ah bon? Oui. Or, justement, l’article 34 de la loi précitée place le dictateur à vie du Barreau de Moroni devant ses propres mensonges: «Les avocats peuvent voter par correspondance ou procuration donnée à un confrère. Le bulletin de vote par correspondance doit être adressé sous pli fermé et cacheté au Bâtonnier en exercice avant l’ouverture du scrutin». Ibrahim Ali Mzimba ne veut pas entendre parler de cela. Et si on lui adressait les bulletins de vote par procuration, ça aurait été l’hécatombe: il aurait procédé à la plus grande fraude électorale de l’Histoire de l’humanité… dans un verre d’eau.

Les autres avocats ont logiquement demandé l’élection du nouveau Bâtonnier, et Ibrahim Ali Mzimba s’est tourné vers l’infecte et abjecte Cour suprême, qui ne lui a été d’aucun secours. Que faire alors? Il s’est souvenu de son ami le juge Omar Ben Ali, qui trône à la Cour d’Appel, et a lancé aux avocats demandant l’élection du nouveau Bâtonnier: «Encore une fois, je vais vous baiser devant la Cour d’Appel» de l’ami Omar Ben Ali. Cette verdeur de langage nous éloigne des tonnes de fleurs parfumées sous lesquelles le complice Aïcham Itibar l’avait enseveli, en le présentant sous les traits d’un ange. La Cour d’Appel des copains et coquins crânera le mardi 22 septembre 2020: «Du fait de la pandémie de coronavirus, le mandat d’Ibrahim Ali Mzimba, Bâtonnier actuel, est prolongé ad vitam aeternam». Merci…

Sous la dictature actuelle, les Comores ont atteint un tel niveau de pourriture que plus rien n’étonne le peuple. Le mentor Nourdine Abodo ne lâchera pas son Ibrahim Ali Mzimba. Il a encore besoin de lui pour leurs saletés. Nourdine Abodo et Ibrahim Ali Mzimba sont des «jumeaux nés à distance à des dates différentes»: ils ne savent rien en Droit. Nourdine Abodo est surnommé Satan par les magistrats, l’Intrigant par les avocats, l’Infâme par le peuple, le Serpent à lunettes à Bête-Salam. Ces joyeusetés s’appliquent à Ibrahim Ali Mzimba.

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Samedi 19 septembre 2020.

Powered by WPeMatico