You are here: Home » Uncategorized » N’avez-vous pas douté quand je vous l’avais annoncé?

N’avez-vous pas douté quand je vous l’avais annoncé?

N’avez-vous pas douté quand je vous l’avais annoncé?

Aujourd’hui, vous avez bien vu Assoumani Azali tomber!

Par ARM

     Le mardi 6 mars 2018, dans un article intitulé «Comme Fidel Castro, Assoumani Azali fait une chute – Saïd Larifou consulte pour constituer son gouvernement», je vous annonçais que le «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger», avait fait une terrible chute et était tombé à terre, mais que les images en avaient été censurées. Les grincheux, les haineux, les mendiants dégoulinant d’obséquiosité, les insulteurs rituels, les thuriféraires, les flatteurs, les pleureuses sur demande et les chaouchs de service avaient crié au mensonge et à la détestation. Pourtant, ils savaient. L’information était fondée sur la vérité. Aujourd’hui, vous avez vu en direct de la télévision comorienne le dictateur fou de Mitsoudjé tomber. Le tyran est tombé devant la foule, et les images de cette chute annonçant sa fin ont fait le tour du monde. Le dictateur est tombé avant la chute finale! C’est un avertissement divin.

Aujourd’hui, ceux qui niaient hier et injuriaient vont dire quoi? C’est encore un mensonge haineux? Les Comoriens ricanent à mort en lisant le communiqué bidon publié par Bête-Salam pour dire que le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri «se porte bien». Ah bon? Il tombe pratiquement mort, et on dit aux Comoriens que ce fou «se porte bien», que tout cela est dû à «un malaise vagal». «Vagal». C’est la première fois que j’entends parler du mot «vagal». J’ai cherché sur Internet le sens de «malaise vagal»: «Le malaise vagal se traduit par la perte de connaissance durant quelques secondes. Il est dû à la baisse soudaine de la tension artérielle. Le terme “vagalˮ vient du nerf vague qui traverse l’organisme du cerveau jusqu’à l’estomac. Il est chargé de ralentir l’activité cardiaque lorsque celle-ci s’accélère. Au ralenti, le cœur amène moins de sang aux artères, le cerveau est alors moins oxygéné, ce qui entraîne une perte de connaissance». Bien. Très bien.

N’importe quel spécialiste en communication vous dira qu’il était stupide de parler de «malaise vagal» dans le cas présent, car le cerveau est concerné. Or, comme nous n’avons cessé de le marteler ici, le «ventriote» Assoumani Azali Boinaheri a une tumeur au cerveau, et les médecins mauriciens qui le traitaient ont annoncé leur incapacité à le guérir. Le reste est à analyser à la lumière de la folie de ses actes, ceux d’un fou, et cela jusqu’à sa diction. Les Comoriens ricanent de nouveau en lisant sur le communiqué bidon que «ce malaise est survenu après 1h30 minutes d’exposition intense au soleil et à une chaleur étouffante». Donc, il est le seul Comorien à être resté sous ce soleil aujourd’hui? Il était seul durant ces 90 minutes? Qu’on le dise clairement aux Comoriens pour que la chose soit claire dans leur esprit.

Autre fait très important, pourquoi on ne donne pas aux Comoriens les raisons pour lesquelles le «Petit Bokassa» faisait des mouvements désordonnés d’accordéon avant de tomber. Est-ce un symptôme de «malaise vagal»?

Par ailleurs, la première phrase du communiqué bidon énerve trop les Comoriens: «La Présidence de la République tient à rassurer la population comorienne sur l’état de santé du Chef de l’État». Qui a dit aux rédacteurs du communiqué bidon que les Comoriens veulent être «rassurés», eux qui souhaitent la mort de celui qui pourrit leur vie, détruisant leurs institutions, les appauvrissant et les paupérisant, endeuillant les Comoriens, volant leur argent, emprisonnant les leurs sans justification légale, méprisant, insultant et maltraitant les opposants, affamant la population? Ça ne fait pas sérieux. Qu’on se le dise!

Oui, ce site vous avait annoncé la chute du dictateur fou de Mitsoudjé. L’information avait été traitée par le mépris. Aujourd’hui, elle est corroborée par une nouvelle chute, impossible à occulter. Le direct à la télévision. Ce site vous a également annoncé qu’un jour proche, le tyran dévoilerait publiquement sa folie, et qu’il est impératif de le confier aux médecins pour sa folie. L’information a été traitée avec scepticisme et mépris. Alors, attendez et vous verrez.

Les Comoriens s’interrogent sur Internet dans une débauche de moqueries méprisantes sur le fait que le tyran qui se voit au pouvoir «à l’horizon 2030» fait des chutes brutales en 2018. Les Comoriens voient dans cette chute prémonitoire une punition divine sur l’individu qui croit être devenu Dieu. Quand le bambochard Assoumani Azali Boinaheri délire sur ses projets de pouvoir à mort et jusqu’à ce que mort s’ensuive, il ne dit jamais «Incha Allah», «Si Dieu le veut». Pour lui, tout est acquis, et il peut se passer de l’autorisation de Dieu, convaincu que Dieu n’a rien à lui refuser.

Une fois de plus, il faut insister sur le fait que cette dictature finira très mal. Elle a commencé à recevoir des avertissements venant de Dieu, mais s’en moque. Bon courage. En tout état de cause, que ces gens-là de la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé ne cherchent pas à «rassurer» les Comoriens. La chute brutale du dictateur a redonné de l’espoir aux Comoriens, moins d’une semaine après le retrait de la scélérate loi d’habilitation (28 novembre 2018). Ça ne fait que commencer…

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Samedi 1er décembre 2018.

Powered by Comores infos