You are here: Home » Uncategorized » Nihade Assoumani, la nièce, à Comores Télécom

Nihade Assoumani, la nièce, à Comores Télécom

Nihade Assoumani, la nièce, à Comores Télécom

La Nièce sublime, nommée Conseillère, est illettrée

Par ARM

      Femmes des Comores, poussez vos youyous les plus éclatants. C’est la joie. Le caractère népotique, clanique, tribal et villageois de la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé vient de sauter un nouveau pas indécent et malsain. Oui, c’est la joie, c’est le bonheur. Soyez patients et vous allez tout comprendre. En ce moment, la vache à lait Comores Télécom fait les yeux doux et des œillades énamourées au «pouvoiriste» polygame Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». Monsieur Archimède Ahamada Msa (Photo), le tout nouveau Directeur général et très ancien de la boîte des vols d’argent public les plus dégueulasses de la «Ripoux-blique», vient de procéder à des remaniements au niveau des postes des Conseillers de la chose. Tout naturellement, il a choisi les «meilleurs» de la société pour en faire ses principaux Conseillers.

Parmi les «meilleurs» qui ont été choisis, figure une femme. C’est très bien. On se félicite de ce choix même sur la Planète Mars parce c’est une femme de très grande «compétence», une femme nobélisable. Cette femme qui va offrir aux Comores son premier Prix Nobel a un niveau «très élevé» et sera sans aucun doute d’une «utilité indispensable» à Monsieur Archimède Ahamada Msa. D’accord, d’accord, mais comment s’appelle cette introuvable perle? On imagine qu’elle a un nom, un visage et une adresse physique. Oui, oui. Excusez du peu, Madame s’appelle Madame Nihade Assoumani. Elle est la nièce de son tonton. Et comment s’appelle son tonton bien-aimé? Son tonton chéri n’est autre que le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri. Elle est déjà surnommée «la Nièce sublime».

La «Nièce sublime» Nihade Assoumani est nommée Conseillère auprès de Monsieur Archimède Ahamada Msa. En réalité, elle est incapable d’écrire même son nom et prénom. Elle n’a jamais été à l’École, mais elle a une «très grande compétence», reconnue par «l’École de l’Émergence à l’horizon 2030». N’est-elle pas la «Nièce sublime» de son tonton bien-aimé? N’est-elle pas la «Nièce sublime» du «ventriote» Assoumani Azali Boinaheri?

Vive «l’émergence à l’horizon 2030» et son école, qui a attribué à la «Nièce sublime» Nihade Assoumani son diplôme d’expertise universelle en vue de son prochain Prix Nobel!

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Dimanche 25 mars 2018.

Powered by Comores infos