You are here: Home » Actualité » Nos passeports aux mercenaires des Émirats Arabes Unis

Nos passeports aux mercenaires des Émirats Arabes Unis

Nos passeports aux mercenaires des Émirats Arabes Unis

Ahmad Bin Mohammed Al-Jarwan tue Sambi et les Comores

Par ARM

     Ahmad Bin Mohammed Al-Jarwan est le prétendu Président du prétendu Conseil mondial pour la Tolérance et la Paix (GCTP en anglais). Il a une spécialité: faire semblant d’apporter «la Tolérance et la Paix» là où il a mis le feu. La dictature de Mitsoudjé est tellement tombée amoureuse de lui qu’Al-Watwan relate ses moindres faits et gestes dans les contrées les plus sauvages et barbares des déserts et des jungles. Pendant que son pays, les Émirats Arabes Unis, fait partie des États qui ont mis la Libye à feu et à sang, cet incendiaire est en Libye pour faire signer un accord bidon. Avant de quitter les Comores pour ses contrées désertiques, il est devenu la réincarnation bédouine de Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu Wa Za Banga, «Le Guerrier qui va de victoire en victoire et qui laisse le feu derrière lui».

Question «victoire» et «feu», il a particulièrement réussi aux Comores. Il a signé des accords avec la dictature lui permettant de faire tout ce qu’il veut. Il a demandé et obtenu 40.000 nouveaux passeports comoriens. Ceux-ci ne vont pas seulement servir aux apatrides de son pays, mais également à une Armée de mercenaires de son pays. Ces mercenaires viennent surtout de Tchétchénie, pays arabes et Afrique Noire, et permettront aux Émirats Arabes Unis de faire la guerre partout sans y être officiellement. Or, sans recruteur, point de mercenaires.

Ahmad Bin Mohammed Al-Jarwan a d’autant mieux rempli sa mission dans sa colonie tropicale des Comores que la dictature de Mitsoudjé va doter les mercenaires de ce pays de passeports comoriens. Des mercenaires vont être lâchés dans la nature avec la nationalité comorienne. Cela va faire du passeport des Comores un torchon pour mercenaires.

Ahmad Bin Mohammed Al-Jarwan est mauvais, inhumain. Ce colon arabe des Comores «oublie» que c’est Ahmed Abdallah Mohamed Sambi qui lui a ouvert les portes du pays et a donné à son pays la possibilité de disposer des passeports comoriens pour offrir une existence légale aux Émiratis rendus apatrides par leur pays. Il faut insister sur le fait que le Président Ahmed Abdallah Mohamed Sambi ne concevait «la citoyenneté économique» qu’en termes de moyen de développement des Comores, mais a été trompé par des intermédiaires arabes qui ont empêché une partie substantielle de cette manne financière d’arriver aux Comores.

Ahmed Abdallah Mohamed Sambi a toujours favorisé la transparence sur ce dossier. Les Comores des mercenaires et la junte militaire du putschiste Assoumani Azali Boinaheri vendaient les passeports comoriens à l’étranger. La 2ème dictature de Mitsoudjé trafique ces passeports. Ahmed Abdallah Mohamed Sambi avait dit aux Comoriens de quoi il s’agissait, avant d’être trompé par des trabendistes comme Ahmad Bin Mohammed Al-Jarwan.

En septembre 2009, dans son discours de l’Aïd-El-Fitr, Ahmed Abdallah Mohamed Sambi avait déclaré en toute transparence: «Comme je l’ai dit et répété, cette somme d’argent mettra fin aux problèmes d’eau, de routes, d’énergie électrique. Elle servira à la construction de nos ports, de nos aéroports, à la construction de vraies écoles pour notre pays, capables de durer cent ans, et à la construction des infrastructures liées à la sécurité. […]. Mes frères, c’est une des voies que j’ai recherchées pour générer de la richesse dans notre pays. Ce qui nous manque dans ce pays, ce sont les richesses. Ce qui nous manque dans ce pays, c’est l’argent. Or, voilà de l’argent disponible dont le transfert parviendra à la Banque centrale, avec l’aide de Dieu, dans les jours qui viennent».

Pour prouver sa bonne foi et son innocence, l’ancien Président avait demandé la diffusion en direct de son audition par la Commission parlementaire chargée de mentir contre lui. Cela lui a été refusé. Aujourd’hui, Ahmad Bin Mohammed Al-Jarwan prouve son inhumanité en allant aux Comores, son jardin personnel, sans rendre visite à Ahmed Abdallah Mohamed Sambi et sans dire à la dictature de Mitsoudjé que son pays d’origine n’étant pas corrupteur, l’ancien Président ne peut être corrompu. Il n’est pas humain. La seule chose qui intéresse cet ingrat est la livraison de passeports comoriens à son Armée de mercenaires.

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mercredi 24 février 2021.

Powered by WPeMatico