You are here: Home » Actualités » Nos vives condoléances au grand défenseur de la liberté, M.ARM et sa famille

Nos vives condoléances au grand défenseur de la liberté, M.ARM et sa famille

Nos vives condoléances au grand défenseur de la liberté, M.ARM et sa famille
C’est avec une grande tristesse que nous avons appris la disparition de notre sœur, notre cousine  et maman pour les autres , tante Echatie qui nous a quitté aujourd’hui à Djoiezi  à Mohéli, que la paix soit avec elle et que dieu lui accorde le repos éternel.
Nous partageons cette immense tristesse avec ses proches en l’occurrence  le grand combattant de la liberté, notre frère ARM connu par tous les comoriens pour son engagement. Nous mesurons la douleur qui est la sienne, surtout de ne pas pouvoir se rendre au pays, pour un dernier hommage à sa tante bien aimée, la regrettée madame Echatie. Oui il ne peut pas assister à ces obsèques parce que les oppresseurs arrivistes ont décidé de s’en prendre à tous ceux comme notre ami ARM, luttent contre l’oppression. Tous les jours, le Dr ARM  prend des risques, met sa vie en danger pour la démocratie, pour la liberté de tout le peuple comorien, en dénonçant le totalitarisme qui règne aux Comores  et à cela le peuple comorien  lui est reconnaissant. Oui , nous mesurons la douleur qui est de se trouver 26 mn de chez lui et ne pas pouvoir s’y rendre pour communier avec les siens, parce que un dictateur sanguinaire a décidé d’emprisonner  les hommes libres qui dénoncent sans détour ce pourfendeur de la démocratie, de la liberté et de la justice , qui est le colonel putschiste Azali Assoumani.  Notre ami ARM doit savoir que les comoriens comme lui qui combattent ce régime dictatorial se joignent à lui pendant ce moment difficile de la vie. Qu’il  sache que la lutte qu’il mène au quotidien pour libérer les Comores ne sera pas vaine, et que bientôt  nous serons libres. Frère ARM rappelle toi de ces sages paroles de ces grands révolutionnaires : burkinabé, le capitaine Thomas Sankara a dit: la patrie ou la mort, nous vaincrons ! Le  mongozi Ali Soilih  a dit: L’histoire et le seul juge. Alors le peuple te rendra justice M.ARM.
Mbadakome

Powered by Comores infos