You are here: Home » Actualités » Obsèques : Ie colonel Mohamed Anrifi alias Obama devant Dieu

Obsèques : Ie colonel Mohamed Anrifi alias Obama devant Dieu

A qui le tour ! Le pouvoir ne dure qu’un temps et jamais éternel.
Obsèques : Ie colonel Mohamed Anrifi alias Obama devant Dieu
Le colonel Mohamed Anrifi alias Obama a tiré sa révérence hier dans la matinée à l’hôpital El Maarouf, à la suite d’un AVC qui l’a terrassé dans son lit le 5 octobre dernier. Il a été inhumé devant tout le gratin de l’armée( ndé nayilé ilalé), dans la journée à Fomboni , sur l’ile de Mohéli où il était originaire. Paix à son âme! Comme disent les comoriens : ye ya mpara namdrendé zema ! Car tous , nous partirons un jour, c’est pourquoi nos actes de bienfaisances doivent nous précéder contrairement au colonel M.Anrifi.  Abou Djahali fut un mécréant qui a combattu l’islam et commis péchés plus terribles , au même titre que le colonel M.Anrifi, tellement les mohéliens étaient accédés par ses agissements. Il obéit sans réserve à son colonel AZALI, le dictateur Mitsoudjé.

Le voilà devant dieu entrain de répondre à ses questions: Pourquoi as-tu obéi à Dicteur sanguinaire et  pourquoi les mohéliens se sont plaints? Pardon dieu, ce sont des accusations nauséabondes et pourl’obeissance à AZALI, je n’étais pas seul à faire allégeance à ce tortionnaire : Il avait Amine Soeuf , le cousin du dictateur, H.Msaidi son ami, Idrissi Son neveu, Kiki le boucher du régime, Bilou son homme de main, Moustadrane son postier etc. Mais on parle de toi mon colonel et pas les autres, rétorqua dieu! J’admets, mais c’est pour vous rappeler que je n’étais pas seul à servir le régime…  Bien !  Si je comprends tu veux que ceux-là te rejoignent le plus vite possible, probablement pour récréer une dictature ici? Non, seulement je suis leur porte parole ici, répond le colonel. Détrompes-toi, ici c’est la loi divine qui règne mon colonel. Mais moi j’étais victime! T’es vraiment un bon comorien… Il faut assumer tes actes mon colonel. Ici la balance est la pour juger tous voleurs des biens publics, tous ceux qui martyrisent leurs compatriotes au profit de leurs petits intérêts, ils payeront le prix fort… Conclut dieu dans une colère de rage. Propos rapportés par l’ange Mkalanakiri !
Mbadakome

Powered by Comores infos