You are here: Home » Hamadi Abdou » On n'a tous raté la crème : Ahmed Sambi validera sa candidature par pétition, selon Mahmoud Mohamed Elarif

On n'a tous raté la crème : Ahmed Sambi validera sa candidature par pétition, selon Mahmoud Mohamed Elarif

On croyait avoir tout entendu sur la fameuse candidature d’Ahmed Samb : hé ben non ! Pour Mahmoud Mohamed Elarif, Ahmed Sambi sera candidat par pétition.

Je ne savais pas que Mahamoud Mohamed Elarif, lui aussi, est contradictoire à ce point. Ils ont demandé (Juwa-Pec) la révision de la constitution pour permettre à tout comorien de pouvoir se présenter aux élections primaires dans toutes les îles. « Si la Cour Constitutionnelle n’y voit aucune entorse à la loi fondamentale, nous lancerons alors le processus », a répondu le Gouvernement comorien.

A LIRE AUSSI sur habarizacomores.com: Halte à la manipulation !

Contre toute attente, Mahamoud Mohamed Elarif, fait comprendre à qui veut sur « son mur facebook » que son parti politique a demandé la révision de la constitution, mais Ahmed Sambi peut être candidat à Ngazidja. Il y a quoi de normal dans les propos des sambistes ? Pourquoi ils ont demandé la révision de la constitution, si Ahmed Sambi de mère et de père anjouanais peut se présenter à l’élection primaire de la Grande-Comore ? Pire encore, Mahamoud Mohamed Elarif pense que ceux qui manifestent contre la candidature de l’ancien Président Ahmed Sambi, font « une manifestation contre la démocratie », il a oublié de dire aussi que ceux qui ont manifesté pour cette candidature y compris lui-même, ont manifesté contre la constitution comorienne qui n’autorise pas la candidature de l’ancien raïs. Sinon pourquoi ils ont demandé sa révision ?

Mahamoud Mohamed Elarif a mis la sauce dans ses propos, quand il nous informe sur son mur Face-book que la constitution comorienne n’a aucune valeur, mais que ce qui compte pour eux, c’est plutôt la pétition lancée par les sambistes. À lire les propos de ce responsable du parti « Juwa-Pec », on comprend que pour eux, l’ancien Président Ahmed Sambi sera candidat parce que, 54.000 comoriens de Maore, de Ndzuani, de Mwali et de Ngazidja ont signé leur pétition et cela suffi largement pour remplacer la constitution comorienne. Puisque la pétition d’Ahmed Sambi a récolté (54.000) signature, alors, tout comorien peut être candidat aux présidentielles sans distinction de son île d’origine. Mais puisque cela était suffisant, pourquoi ils ont demandé encore la révision de la constitution ? Vous avez compris donc, que grâce à leur pétition sans aucune valeur juridique, Ahmed Samb sera candidat en 2016. Il sera donc candidat par pétition, selon Mahmoud Mohamed Elarif.

Et moi qui croyais que Mahamoud Mohamed Elarif était un homme cohérent dans ses propos, je prends sur moi et je mords le doigt, parce que je ne savais pas qu’il est lui aussi contradictoire à ce point. Je le constate. Il est vrai que nous avons tout entendu de ce groupe, mais Mahamoud vient au-jourd’hui mettre la crème de la langue de bois

Mrimdu

Powered by Comores infos