You are here: Home » Actualités » On ne souille pas le fauteuil sur lequel on ambitionne de s’installer

On ne souille pas le fauteuil sur lequel on ambitionne de s’installer

On ne souille pas le fauteuil  sur lequel on ambitionne de s’installer

Le Gouverneur Abdou Salami Abdou
 
On se rappelle, il y a un mois avant la proclamation des résultats définitifs des élections, l’ancien Directeur de Cabinet du Gouvernent Anissi Cahmsidine avait prononcé,  dans un discours de rassemblement,  le fameux adage : « On ne souille pas le fauteuil  sur lequel on ambitionne de s’installer ».  Ironie du sort, ceux qui ont souillé le fauteuil du Gouverneur hier l’occupent aujourd’hui.
 
Après les révélations du scandale d’adultère avec sa DAF qui fait l’objet de débats sur les places publiques à Mutsamudu,   le Gouverneur Abdou Salami Abdou  traverse une autre zone de turbulence à l’origine des nominations partisanes.
 
L’aéroport a toujours été considéré comme la chasse gardée des Ouaniens. Ils en font la pluie et le beau temps, décident quel avion et quelle compagnie décollera et à quelle heure. Vous vous rappelez des grèves à répétition souvent injustifiées qui ont eu lieu à longueur des journées, des passagers risquant même leur correspondance… Le 23 juin avant son départ vers Mohéli, le gouverneur Abdou Salami Abdou a été hué par le personnel pour avoir remplacé le directeur en exercice ressortissant de Ouani. Ce personnel reste droit dans ses bottes et est décidé à ne pas laisser le nouveau directeur prendre ses fonctions. C’est la 2e raclée du Gouverneur après celle du « foutar » improvisé  au marché de Ouani avec son mentor Sambi.
 
Les anjouanais doivent comprendre que « oumouharé kawahiva, oussipihwa vassa Mutsamudu ».  Pendant Mahmoud Elarif et Ibrahim décident les personnes à nommer et que le Gouverneur Abdou Salami Abdou signe les arrêtés, ayez de la patience mes chers Ouaniens « yintsi yahipara vavo derapara ».
 
Soleil Levant

Powered by Comores infos