You are here: Home » Actualité » Opposants comoriens vivant en France en garde à vue

Opposants comoriens vivant en France en garde à vue

Opposants comoriens vivant en France en garde à vue

Assoumani Azali exporte et internationalise le bras de fer

Par ARM

     C’est gravissime! Alors que la plupart des chefs de l’opposition comorienne sont en prison ou en résidence surveillée, sans motif légal, les Comoriens vivant en France donnent de la voix pour dénoncer la dictature du mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». Or, aujourd’hui, les combattants comoriens de la liberté installés en France sont dans le collimateur de la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé.

Mon ami et confrère Maître Mchindra Abdallah a passé 35 heures de garde à vue à Paris. Motif: la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé l’accuse d’avoir voulu renverser et assassiner le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri. Rien que ça! Maître Mchindra Abdallah, transformé en putschiste et en assassin! Pourquoi pas en génocidaire? C’est la seule bêtise que la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé n’avait pas encore débitée. Maître Mchindra Abdallah explique au téléphone que, quand les autorités françaises se rendirent compte qu’il s’agissait d’accusations gratuites et fallacieuses, elles l’ont laissé partir.

Mon ami Kamal Abdallah Salim, représentant du Parti Juwa et de l’opposition comorienne en France, et Chamsidine Maanrouf ont également été placés en garde à vue. Durant 15 heures. Une fois de plus, les autorités françaises se rendirent compte que les poursuites lancées par les autorités comoriennes reposaient sur le néant.

Un nom revient régulièrement dès qu’on évoque ces gardes à vue en cascades: Fakri Mradabi, prétendument chargé de la lutte contre le terrorisme aux Comores. Cet opposant le qualifie de «comique», avant d’ajouter: «C’est une affaire ridicule, orchestrée par des comiques qui veulent plaire. Chacun veut être le préféré et est prêt à tout. Fakri de Funès est à la manœuvre». D’ailleurs, le fallacieux prétexte invoqué pour engager des poursuites abusives et inutiles contre les vaillants leaders et cadres de l’opposition comorienne reste «le terrorisme».

C’est quand même gravissime parce que n’importe quel Comorien installé en France peut faire l’objet d’une dénonciation abusive de la part des autorités comoriennes, et passer en garde à vue entre 15 et 35 heures, voire plus. Cela ne nous fait pas peur, puisque la France est un État de Droit, mais juste un État signataire d’une convention d’entraide judiciaire avec les Comores. Aujourd’hui, cette convention est utilisée à des fins politiciennes par la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé pour tenter de museler l’opposition comorienne. Moi, qui suis un habitué des Commissariats de police et des Tribunaux pour mes écrits, je peux être interpellé à tout moment «pour tentative de coup d’État et d’assassinat». Cependant, ce sont des choses que je traite par l’indifférence et le mépris. Je m’en moque.

Cela étant, dans la mesure où les séides de la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé accusent par réflexe pavlovien, il n’y a qu’un seul moyen pour arrêter cette farce sinistre: que toute personne placée arbitrairement en garde à vue porte plainte contre Fakri Mradabi pour poursuites abusives. Autrement, de nombreux Comoriens vont être convoqués inutilement dans les Commissariats de Police. Au cours d’une interview, Kamal Abdallah Salim dit que son domicile a même été perquisitionné, à la recherche des armes (!) qui allaient prétendument servir au renversement et à l’assassinat du «ventriote» Assoumani Azali Boinaheri.

La «Ripoux-blique» de Mitsoudjé cherche à intimider les opposants, mais aucun opposant sérieux n’arrêtera de militer en faveur de l’État de Droit et de la démocratie aux Comores. En la matière, Moustoifa Saïd Cheikh est un sincère pionnier national, et chaque jour, par nos cœurs, nous lui rendons hommage. Respect.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Samedi 22 décembre 2018.

Powered by Comores infos