You are here: Home » Actualités » ORTC : Qui veut le scalp de MSA ALI Djamal ?

ORTC : Qui veut le scalp de MSA ALI Djamal ?

ORTC : Qui veut le scalp de MSA ALI Djamal ?
Aujourd’hui des agents de la gendarmerie nationale se sont rendus à l’ORTC pour arrêter le directeur de l’ORTC, M.MSA ALI Djamal. Les raisons de la venue de celle-ci à l’ORTC sont très floues : D’un coté, il s’agirait d’un prestataire qui, selon nos informations, réclamerait à l’ORTC une dette au quelle la société a reconnue suite à un service rendu et de l’autre coté, le directeur administratif et financier(DAF) accuserait son DG d’avoir détourné 20 000 euros destinés à acheter du matériel.
Selon celui-ci, Il n’a vu le matériel, or selon notre source ce matériel serait déjà chez Comores-safari, un transitaire de la place en direction des Comores.

Cette affaire est qu’à même louche! comment se fait-il que le directeur administratif et financier ait recours à une méthode de dénigrement à l’endroit de son supérieur hiérarchique?

Pourquoi n’a-t-il pas fait un rapport à son ministre, au lieu de s’en prendre directement à son supérieur hiérarchique? Curieux, curieux pourquoi…

Pourquoi le prestataire à fait venir la gendarmerie dans l’enceinte de l’ORT, serait-il sous l’influence du DAF ?

Mais quelle main invisible se cache-t-elle derrière le DAF qui veut coûte que coûte la tête du directeur général de la 1ere chaîne ? Autant de questions me trottent l’esprit vu la façon, la plus abjecte dont le DAF a recours pour atteindre son supérieur?

Si l’on veut comprendre, il faut se poser la question suivante : qui est apte de répondre en premier lieu aux gendarmes, s’agissant d’un problème financier, le DG ou le DAF ?

Ce que l’on de cette affaire, l’intervention de la gendarmerie relève du caractère arbitraire.
Mbadakome 

Powered by Comores infos