You are here: Home » Actualité » Où est la présomption d’innocence d’Abdallah Mirghane?

Où est la présomption d’innocence d’Abdallah Mirghane?

Où est la présomption d’innocence d’Abdallah Mirghane?

Et si son accusatrice ne disait guère la vérité, mais mentait?

Par ARM

       La présomption d’innocence est l’un des premiers principes de Droit, l’une des premières notions juridiques fondamentales qu’on enseigne à l’étudiant en Droit ou faisant des études supérieures à connotation juridique (Administration publique…). Elle signifie que toute personne accusée d’une infraction à la Loi est réputée innocente tant que sa culpabilité n’a pas été juridiquement prouvée et démontrée lors d’un procès équitable, dans un Tribunal crédible par un juge sérieux, compétent, honnête et libre de prendre ses décisions en son âme et conscience. L’article 11 alinéa 1er de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme du 10 décembre 1948 est claire sur la question: «Toute personne accusée d’un acte délictueux est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d’un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées». Merci…

L’article 9 de la Déclaration française des Droits de l’Homme et du Citoyen du 26 août 1789, une référence mondiale, dispose: «Tout homme étant présumé innocent jusqu’à ce qu’il ait été déclaré coupable, s’il est jugé indispensable de l’arrêter, toute rigueur qui ne serait pas nécessaire pour s’assurer de sa personne doit être sévèrement réprimée par la loi».

Abdallah Mirghane, ancien Ambassadeur des Comores à Paris, actuellement en poste à l’administration centrale du ministère des Affaires étrangères, à Moroni, est accusé par une stagiaire d’attouchements sexuels. Si Abdallah Mirghane a commis l’acte, il est inexcusable, impardonnable. Comment le saurons-nous? L’affaire se joue sur une confrontation de sa parole à celle de son accusatrice. Le juge jugera. Mais, l’arrêter sur une simple accusation, c’est le désigner à la culpabilité, le salir, le détruire, détruire sa famille, détruire son honneur, sa réputation et sa dignité. Sa personne est jetée en pâture à une opinion publique qui voit en lui un haut fonctionnaire, et donc un homme qui doit être forcément coupable parce que se trouvant dans l’appareil d’État. Ce n’est pas du Droit. Ce n’est pas bien. Ça ne se fait pas.

Tout de suite après l’annonce de l’affaire, les bien-pensants et les chantres de la bien-pensance affirment que la stagiaire est sérieuse, crédible, de bonne famille, et tout ça pour dire qu’Abdallah Mirghane est un salopard, un violeur, un obsédé sexuel, un pervers sexuel, un génocidaire qui viole les femmes dans les pays en guerre. C’est de l’hystérie haineuse, calomnieuse et diffamatoire. Abdallah Mirghane a droit à la présomption d’innocence.

L’actualité française nous apprend que des personnalités mondialement connues et de simples citoyens sont accusés de viol. Personne n’a été arrêté. Bien au contraire, le débat public existe, mais personne n’a accusé un homme non jugé d’être un violeur.

Abdallah Mirghane a rédigé un communiqué avant son arrestation. C’est un cri du cœur qu’il faut prendre au sérieux en attendant le procès, que tout le monde veut juste et équitable.

       Tant que sa culpabilité n’est pas prouvée par un juge sérieux, compétent, honnête et indépendant, il a notre soutien. S’il est reconnu coupable, nous lui retirons notre soutien, mais qu’on le juge d’abord, lors d’un procès équitable, avant de l’envoyer au Paradis ou en enfer.

Je saisis cette occasion pour dire ceci: très souvent, un ami me dit de faire attention parce que la dictature pourrait dépêcher une femme auprès de moi pour me compromettre et m’accuser injustement. Cela n’arrivera jamais parce que je ne reçois jamais de femmes chez moi si j’y suis seul, et je ne me rends jamais chez une femme qui vit seule. C’est tout.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Lundi 29 mars 2021.

Powered by WPeMatico