You are here: Home » Actualités » Ouverture du QG du mouvement « Ngasi Fahmi » Me Fahmi veut réformer l’administration publique

Ouverture du QG du mouvement « Ngasi Fahmi » Me Fahmi veut réformer l’administration publique

La Gazette des Comores

La Gazette des Comores

Ouverture du QG du mouvement « Ngasi Fahmi » Me Fahmi veut réformer l’administration publique

via : www.lagazettedescomores.com

La Gazette des Comores

La Gazette des Comores

Ouverture du QG du mouvement « Ngasi Fahmi » Me Fahmi veut réformer l’administration publique

via : www.lagazettedescomores.com

Fahmi Said Ibrahim compte entamer, une fois élu, une réforme profonde de l’administration publique. C’est ce qu’il a promis hier jeudi, lors de l’inauguration du Quartier Général du mouvement « Ngasi Fahmi ».

En homme de droit, Me Fahmi Said Ibrahim, candidat aux élections présidentielles, a dit vouloir faire de la justice sa priorité. Il espère, s’il est élu, modifier la charpente de la direction de cabinet du chef de l’Etat, en confiant la justice et non plus la défense, au directeur de cabinet.
« C’est un message pour vous dire que la justice du pays sera entre les mains du président. Cela montre notre souhait pour une justice équitable et impartiale ». Au cours de l’inauguration du QG du mouvement « Ngasi Fahmi », ce candidat du parti Juwa a déclaré vouloir lancer une réforme profonde de l’administration publique du pays : « Il faudra que celui qui sera appelé à occuper une fonction de l’Etat sache qu’il est là pour l’intérêt du citoyen et non pour ses intérêts personnels ».
L’autre chantier auquel l’avocat et homme politique de la place promet de s’attaquer si les Comoriens lui accordent leur confiance, est l’instauration d’une vraie démocratie dans le pays.
Dans sa brève intervention, Fahmi Said Ibrahim a loué la personnalité de l’ancien premier ministre feu Abasse Djoussouf, propriétaire du site où est installé le QG du mouvement de soutien pour sa candidature.
Le président d’honneur du Juwa, Mohamed Ahmed Abdallah Sambi, s’est quant à lui réjoui de la mobilisation des jeunes autour du parti. Sambi a laissé entendre que le Juwa était le seul parti politique implanté dans tout l’archipel.

M.M.
source : lagazettedescomores

Powered by Comores infos