You are here: Home » Actualités » Partielles dans 13 bureaux de vote à Anjouan : La troisième déception du candidat Mamadou en un mois !

Partielles dans 13 bureaux de vote à Anjouan : La troisième déception du candidat Mamadou en un mois !

Partielles dans 13 bureaux de vote à Anjouan : La troisième déception du candidat Mamadou en un mois !

Partielles dans 13 bureaux de vote à Anjouan : La troisième déception du candidat Mamadou en un mois !
Une météo glaciale menace l’équipe Mamadou. « Ils font encore semblant ».
Hassani Hamadi et Mohamed Said Fazul, sont déclarés élus Gouverneurs de Ngazidja et de Mohéli par la Cour constitutionnelle. En le faisant, la Cour constitutionnelle a rejeté automatiquement les requêtes du candidat Mohamed Ali Soilihi Mamadou, sur l’annulation de certains bureaux de vote à Ngazidja et à Mohéli. Désormais c’est une certitude. Celui qui croit encore aux dons du père Noël, peut imaginer encore que Mamadou, peut rattraper un déficit de 2800 voix dans ces 13 bureaux de vote. Alors oui, la Victoire d’Azali est irréversible.
C’est un séisme qui s’est abattu sur les systèmes de réseaux neuronaux de ceux qui s’attendaient à ce qu’Azali et son équipe allaient déborder après cette décision de la Cour constitutionnelle pour qu’ils profitent la situation. Ces gens avaient posé toutes leur espoir sur une hypothèse cynique d’un probable conflit de la part de l’équipe Azali. Mais c’était sans compter le côté moral de l’homme. C’est une deuxième déception en moins de d’un mois pour ceux qui pensaient pouvoir ramener une équipe Azali qui a déjà gagné l’élection, à une défaite juridique qui consisterait à remettre en cause la Cour constitutionnelle qui, de toute manière doit déclarer au bon gré mal gré, l’élection d’Azali Assoumani Président de l’Union des Comores.
 
Le constat
 
On constate que le candidat Mamadou et son équipe ont perdu lamentablement un combat moral, puisque l’équipe Azali était la première, bien avant l’équipe Mamadou, à accepter la décision de la Cour constitutionnelle.
Battu dans les urnes, battu sur le côté juridique et, battu sur le plan moral, le candidat Mohamed Ali Soilihi n’a aucune possibilité de gagner cette élection. Aucune possibilité. Le candidat Azali que je salue au passage son bravoure et son moral d’acier, a fait le plein d’énergie, il a gagné le soutien d’un peuple débout pour sa cause. On peut dire qu’à ce stade, il faut être quelqu’un qui croit encore aux dons du père Noël, pour imaginer que le candidat Mohamed Ali Soilihi, peut rattraper un déficit de 2800 voix dans ces 13 bureaux de vote. Aussi, je rappelle que le 21 février 2016 a eu lieu le premier tour des élections des gouverneurs et, c’était plutôt le candidat Abdou Salami du parti Juwa soutenu par Azali Assoumani qui était en tête au premier tour dans ces 13 bureaux de vote.
Enfin je rappelle un fait. Ce 30 avril 2016, la Cour constitutionnelle comorienne a déclaré élus Hassani Hamadi Gouverneur de Ngazidja et Mohamed Said Fazul, Gouverneur de Mohéli. En le faisant, la Cour constitutionnelle a rejeté automatiquement les requêtes du candidat Mohamed Ali Soilihi Mamadou, ce dernier demandait l’annulation de certains bureaux de vote à Ngazidja et à Mohéli. Cela dit que désormais il est absolument certain qu’aucun bureau de vote ne peut être annulé à Ngazidja et à Mohéli. Ainsi, je redis encore, la Victoire d’Azali est irréversible.
 
Mrimdu

Powered by Comores infos