You are here: Home » Actualités » Partielles / Meeting Juwa-Crc à Mramani

Partielles / Meeting Juwa-Crc à Mramani

Partielles / Meeting Juwa-Crc à Mramani Partielles / Meeting Juwa-Crc à Mramani
Le leader du parti Juwa a voulu attirer l’attention sur le rôle historique que va jouer l’île d’Anjouan pour que le bateau Comores ne soit pas coulé par les oiseaux de mauvais augure. Les anjouânais ont l’occasion de mettre en valeur le sentiment national, le patriotisme, le sens de l’honneur et l’amour de la Patrie. Foundi a aussi dit avec une certaine ironie que s’il était sûr que les élections seraient libres, transparentes et démocratiques, alors il ne se serait pas donné la peine de venir dans ce fief du Juwa parce que les gens votent ici naturellement depuis des années pour ce parti encré dans les moeurs politiques de l’île. Il a aussi exprimé des regrets sur cette lecture inédite du droit par la Cour constitutionnelle. Comment imaginer que dans une élection nationale, 6000 inscrits puissent suspendre le destin de plus de 300.000 électeurs ? Une lecture qui menace la paix civile dans notre pays. Mais avec une dose d’humour le foundi a dit qu’on a voulu donné encore une fois une petite chance à des gens qui n’en ont pas. Ces partielles ne sont rien d’autre qu’un cadeau empoisonné. Foundi a fini par un appel solennel aux habitants de Mramani à voter et bien voter pour diminuer les bulletins nuls et pour lutter contre l’abstention pour que le KO qui sera donné incontestablement à ces gens soit de telle sorte qu’ils oublient toute idée d’élections les prochaines années. Le Dr Salami a quant à lui dénoncé les menaces, les intimidations et l’utilisation des deniers publics à des fins électorales par un pouvoir au bout du rouleau. Salami a rappelé que dans la région du Nioumakele notamment à Mrijou, Magnassini, Gnamboimdro il n’y a pas eu d’élections dans le 1er tour des gouverneurs et dans les 2nd tours des gouverneurs et des présidentielles. En effet les militaires sensés protéger les élections et défendre les droits de citoyens à une expression libre et démocratique étaient aux avants post pour participer à la fraude industrielle organisé par le pouvoir. Mais malgré tout cela la force du peuple a été plus puissante que la magouille, seule arme d’une updc à l’article de la mort. Quant à Moustadroine il a fait une mise en garde à l’endroit de ceux qui savent pertinemment qu’il n’y a pas d’issue. L’échec sera humiliant pour eux et c’est pour cela qu’au lieu de penser à comment gagner par.les urnes, ils réfléchissent à comment tricher sans se faire attraper par les forces spéciales anti-fraude de l’alliance.
source : Mohamed Abdou Mbechezi

Powered by Comores infos