You are here: Home » Uncategorized » Parution: «La présidence tournante aux Comores»

Parution: «La présidence tournante aux Comores»

Parution: «La présidence tournante aux Comores»

Le nouveau livre du Docteur ARM. À lire absolument

Par Ibrahim Abdou Saïd

      Ce lundi 23 octobre 2017, L’Harmattan publie le nouveau et 7ème livre de l’écrivain national et international comorien, le Docteur Abdelaziz Riziki Mohamed, connu par ses initiales, ARM. Félicitations.

Ce livre porte le titre suivant: «La présidence tournante aux Comores». J’ai déjà décidé d’en faire un de mes livres de chevet, compte tenu de sa densité intellectuelle et de son intérêt pratique pour notre pays, surtout dans le contexte politique actuel. Je recommande absolument la lecture de cet ouvrage à tous les passionnés de la politique de notre pays, aux étudiants en Droit, mais aussi aux observateurs et aux diplomates en poste dans l’archipel des Comores.

      Dans ce livre fort érudit, l’écrivain met en lumière le processus historique ayant conduit à la mise en place du système de la présidence tournante, les raisons de son établissement, ainsi que ses failles. Bien évidemment, il en appelle à une amélioration de cette modalité électorale, tout en appelant à la conservation de ce système électoral devenu le rempart le plus sûr contre les frustrations et haines entre les îles, tant que les autorités sont de bonne foi. L’auteur considère également que la présidence tournante est facteur de stabilité institutionnelle et politique. Le Docteur Riziki Mohamed insiste sur ce point: la présidence tournante n’est ni le meilleur système étatique, ni le pire, mais une réalité institutionnelle, une exigence politique, et donc un système qui apporte la tranquillité au pays des coups d’État et de l’instabilité institutionnelle et politique.

Dès lors, tenter de supprimer la présidence tournante pour divers prétextes comme c’est le cas actuellement, c’est faire volontairement acte de mauvaise foi, dans le seul but de pousser l’Union des Comores à une retentissante explosion et à une inévitable implosion.

Méthodique et pédagogue, ARM fait également usage d’anecdotes. Cela étant, lire ce livre, en le feuilletant page par page, permet au lecteur de mieux saisir l’imbroglio juridique et politique dans lequel certains acteurs politiques ont plongé le pays. Tout lecteur attentif comprendra aisément que ce livre fort documenté et riche se situe entre l’Histoire et la Science politique. L’auteur voulait nous faire partager des idées et des expériences, et nous disons «Merci» au Docteur ARM pour sa générosité intellectuelle.

En réalité, il n’y a pas que de l’arme littéraire et la belle plume chez l’auteur; il y a également la manière de réfléchir et de proposer sur le devenir de notre nation, une nation chère à l’écrivain lui-même, et cela contribue à donner à une écriture maîtrisée tout son intérêt, pour une analyse qui n’évacue pas les convictions personnelles sur la nécessité pour les Comores de vivre dans l’unité et l’amour, loin de la division et de la haine. À ce sujet, ne perdons pas de vue le fait que le combat de l’intellectuel et son rêve profond se résument à l’idée de voir son pays, qu’il aime vraiment, vivre en État viable et non en «État mort-né».

Intellectuel engagé, iconoclaste, réaliste et amoureux de formules charnelles, qu’il invente lui-même parfois, il a déjà qualifié les Comores d’«État mort-né» dans un livre éponyme, et ne manque jamais une occasion pour fustiger dans ses publications les deux mamelles des dirigeants comoriens: l’esprit villageois et le chauvinisme insulaire.

Par ailleurs, profondément attaché au Maroc, où il a passé 19 ans et où il a fait l’essentiel de ses études supérieures avant la France, le Docteur ARM est un des coauteurs d’un ouvrage collectif devenu un succès phénoménal dans les librairies francophones du Maroc. Ce livre porte le titre suivant: «Institutions, développement et relations internationales». Il s’agit d’un livre (Mélanges) écrit en l’honneur d’Aziz Hasbi, son ancien Professeur de Relations internationales à la Faculté des Sciences juridiques, économiques et sociales de Rabat-Agdal, au Maroc par 19 juristes venus de plusieurs pays arabes, européens et africains, et du Pérou. Il est publié en juillet 2017.

Aziz Hasbi est une sommité mondiale du Droit international public, et a été Ambassadeur du Maroc à l’ONU (New York), secrétaire général du ministère de l’Information, ministre des Affaires administratives et Recteur de l’Université Hassan II de Casablanca. La contribution du Docteur ARM est intitulée: «Les diplomates marocains: une approche sociologique et prosopographique».

Il ne serait pas inutile de préciser que, né à Djoiezi, Mohéli, ARM a fait ses études supérieures à l’École nationale d’Administration publique de Rabat, au Maroc, (Maîtrise et Diplôme d’Études supérieures en Administration publique), à la Faculté des Sciences juridiques, économiques et sociales de Rabat-Agdal (Diplôme d’Études supérieures en Droit public et Doctorat d’État en Science politique), à l’Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne (Doctorat en Science politique) et à l’École de Formation professionnelle des Barreaux de la Cour d’Appel de Paris (CAPA).

Il est l’auteur, aux Éditions L’Harmattan, à Paris, des livres suivants: Comores: Les Institutions d’un État mort-né (2001), La Diplomatie en terre d’Islam (2005), Sociologie de la diplomatie marocaine (2014), Ce que le Maroc doit au Roi Hassan II (2014), Mohamed Ali Soilihi. Les Comores à cœur et dans l’âme (2015) et Mohamed Ali Soilihi. Vérités sur une élection aux Comores (2016).

Le Docteur Abdelaziz RIZIKI MOHAMED voue sa vie au savoir et dit avoir été très fier d’avoir préparé son diplôme d’avocat aux côtés de jeunes étudiants et étudiantes ayant l’âge de ses propres enfants. En même temps, sa plus grande fierté est d’être le produit de l’enseignement public comorien.

Par Ibrahim Abdou Saïd

Diplômé en Philosophie et en Histoire,

Cofondateur et ex-Président de l’Association des Étudiants de l’Université des Comores

Ancien Président de l’Association des Étudiants comoriens de l’Université de Créteil

Ancien membre du Parlement francophone des Jeunes

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 24 octobre 2017.

Powered by Comores infos