You are here: Home » Actualités » Pas de félicitations pour la fraude, la menace et la terreur

Pas de félicitations pour la fraude, la menace et la terreur

Pas de félicitations pour la fraude, la menace et la terreur

Azali Assoumani ne mérite pas les félicitations qu’il attendait

Par ARM

     Le dimanche 15 mai 2016, Mohamed Ali Soilihi a exprimé sa reconnaissance envers ceux et celles qui lui avaient fait confiance pour conduire les Comores dans la voie du développement, du progrès et de l’unité. Dans son discours, on n’a décelé aucun mot déplacé. Dans ses propos, on n’a décelé aucune amertume. Il a été très digne, comme à son habitude. Et comme il fallait s’y attendre, il n’a pas félicité Azali Assoumani, le candidat de la fraude, de la menace et de la terreur. Cela a suscité des murmures et des commentaires. Les partisans d’Azali Assoumani estiment qu’il y a eu un crime de lèse-majesté. Mohamed Ali Soilihi, qui a toujours dit, «je préfère perdre dans l’honneur que de gagner dans le déshonneur», a son explication sur son attitude: «On m’a dit qu’Azali Assoumani était déclaré élu Président. J’en prends acte. Mais, pourquoi aurais-je dû lui présenter des félicitations quand on sait ce qui s’est passé, quand on connaît l’étendue de la fraude électorale, les menaces à la population et le climat de terreur qu’on faisait planer sur tout un pays?». En effet, en homme d’État bien éduqué et civilisé, Mohamed Ali Soilihi aurait félicité Azali Assoumani si l’élection avait été démocratique, comme cela avait été le cas au Bénin récemment, quand le candidat du pouvoir en place avait perdu face au candidat de l’opposition, mais à la suite d’une élection régulière. Mais, l’élection présidentielle comorienne de 2016 a été un grand dévoiement s’étant traduit par un grand scandale. Donc, comme Azali Assoumani peut vivre sans les félicitations de son adversaire, pourquoi en fait-il une maladie? Pourquoi s’attendait-il à des félicitations pour la fraude, la menace et la terreur, alors que la jubilation macabre du fugitif international Hamada Madi Boléro, organisateur de toutes ses fraudes électorales depuis 2002, doit lui suffire?

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 17 mai 2016.

Powered by Comores infos