You are here: Home » Actualités » Pathétique, l’attribution des postes a déjà commencé

Pathétique, l’attribution des postes a déjà commencé

Pathétique, l’attribution des postes a déjà commencé

Les copains se nomment eux-mêmes, les coquins réclament

Par ARM

     S’il-vous-plaît, Mesdames, s’il-vous-plaît, Messieurs, ne riez pas. À Moroni, où certains ont un humour corrosif et décapant, les plus optimistes rient sous cape, et les pessimistes se contentent de hausser la tête en signe d’indifférence, disant par la même occasion que plus rien ne les étonne. Cela étant, quand les Moroniens voient l’ancien Député Abdoulfattah Saïd Mohamed (Photo), partisan de Kiki et d’Azali Assoumani, déployer dans leur ville une banderole de dimensions pharaoniques pour réclamer directement la Direction de l’Aéroport international de Hahaya, ils passent. Indifférents. Un goût de cendres et de mépris dans la bouche. Ils ne sont ni déçus, ni surpris. Pour eux, les choses ne pouvaient se passer autrement.

     De l’autre côté de Moroni, il y a Ahmed Sambi et ses hommes. En premier lieu, ils réclament trois postes en priorité: le ministère des Affaires qui leur sont étrangères, pour restaurer la diplomatie du tambour et du tamtam, le ministère de l’Économie et des Finances, et le poste de Directeur du Cabinet du Président. Rien que ça! Que c’est beau. Et il y a les autres, ceux qui ont mouillé le maillot après avoir reçu les promesses les plus fantaisistes. L’Ambassade des Comores à Paris, surnommée «la vieille fille de la rue Marbeau», est devenue un lieu de règlement de comptes à venir. Les partisans d’Azali Assoumani ont affiché la photo de leur chef une semaine avant que ne soit organisé le second tour de l’élection présidentielle. Les têtes de ceux qui n’ont pas soutenu l’éternel putschiste spécialisé dans les élections truquées sont réclamées, et des nominations de partisans sont attendues. Les partisans d’Azali Assoumani ont juré de «tout nettoyer» à la représentation permanente des Comores à l’UNESCO, et certains fonctionnaires attendent leur licenciement dans les jours à venir. Chaque partisan d’Azali Assoumani ou d’Ahmed Sambi réclame déjà un poste bien précis. Ceux qui ne sont pas sûrs d’être nommés se nomment eux-mêmes. Bonne continuation. Bon courage…

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 17 mai 2016.

Powered by Comores infos