You are here: Home » Non classé » Pèlerinage 2021 I Les listes sont officiellement closes

Pèlerinage 2021 I Les listes sont officiellement closes

Société |  06/01/2021 –    

image article une

Les inscriptions au prochain pèlerinage sont officiellement closes. L’information a été livrée en fin d’année, par le directeur général de l’Agence nationale du hadj et de la Oumra (Anho). Abdoulfatah Saïd Mohamed a tenu à interpeller les candidats au pèlerinage à se préparer pour les éventuelles mesures de restrictions qui seront mises en place par les autorités saoudiennes pour lutter contre la pandémie du Covid-19. Le patron de l’Anho citera par exemple le test, le vaccin, mais également l’âge. 

Le pèlerinage de l’année prochaine, contrairement à l’an 2020, sera ouvert à tout le monde à l’ordinaire. Sauf que plusieurs mesures de restrictions entrant dans le cadre dans la lutte contre la pandémie du Coronavirus seront de mise en vigueur en Terre-sainte pour endiguer la propagation de la maladie. Pour le cas des Comores, le directeur général de l’agence nationale du hadj et de la Oumra (Anho) a tenu à indiquer que les listes sont officiellement closes. «Nous savons tous que la dernière édition n’était pas ouverte à tout le monde, mais uniquement à ceux qui résidaient en Arabie Saoudite. Nous avons ainsi arrêté les inscriptions à 500 personnes en attendant. Après le pèlerinage, nous avons, en commun accord avec les agences de voyages, rouvert les listes pour seulement enregistrer 350 personnes, sachant que le quota est limité à 850 pèlerins», a expliqué  Abdoulfatah Saïd Mohamed.

Pour lui, les listes devraient s’arrêter à ce nombre, cependant, avec le consentement des agences, ils se sont mis d’accord sur le nombre de 1.200 personnes, en espérant que le royaume acceptera le surplus qu’il accorde toujours chaque année à savoir 350 personnes. «Les 350 inscrits après les 850 du quota sont en attente. Nous les avons bien sûr avertis. Si le surplus n’est pas accordé, ils n’iront pas à la Mecque. Tout le monde doit comprendre cela», a insisté le directeur général de l’Anho.

 Concernant les mesures de restrictions qui seront mises en place dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, Abdoulfatah Saïd Mohamed a interpellé les candidats comoriens au pèlerinage à se préparer pour ces éventuelles mesures. «Pour prendre part au pèlerinage 2021, plusieurs conditions seront exigées, notamment l’âge qui serait limité à 60 ans», a-t-il précisé évoquant en outre les maladies chroniques parmi les causes qui pourraient faire l’objet d’éventuelles substitution sur la liste. 
Le patron de l’Anho a cité parmi les mesures qui pourrait être mises en place, le test Covid, le vaccin anti-coronaire, entre autres. «En tout cas, tout le monde doit se préparer à toute éventualité, car l’Anho est appelée à respecter tout ce qui sera exigé par les Saoudiens», a-t-il fait savoir, soulignant que pour le moment, la Oumra est ouverte à certains pays. Pour les Comores, la Oumra devrait être ouverte dès ce mois de janvier, selon des sources bien informées.

Powered by WPeMatico