You are here: Home » Actualités » Politique comorienne : Azali , le président mal-aimé des comoriens

Politique comorienne : Azali , le président mal-aimé des comoriens

Politique comorienne : Azali , le président mal-aimé des comoriens

Apprendre à aimer les autres, on vous aimera à votre tour.
A croire que son destin  se résume à la haine que nourrissent ses concitoyens en vers lui.
Selon un sondage GALLUP publié hier  dans le parisien, Barak Obama reste en tête des préférés, pour la onzième année consécutive, par les américains, devant le président Trump.
Et selon le l’observateur Kweli-Kweli, contrairement à Barak  notre président, Azali Assoumani caracole en tête en 9 ans de pouvoir, il devient l’homme politique le plus mal-aimé de tous ses concitoyens. Et pourquoi autant de haine qui a conduit la majorité du peuple comorien à lui souhaiter la mort ?
Narcissique, égocentrique et introverti, il se place au dessus de tout le monde au point que ses proches, ministres, conseillers ne sont que subalterne, ses larbins ou disons des hommes qui sont autour  de lui parce qu’il faut remplir des cases. Dans sa façon de penser, ces idées sont souvent considérées comme les 10 commandements de Dieu. Plus personnes autour de lui ne peut porter une critique, c’est-à-dire que la parole du maitre absolue est divine.
Dans son passif, rappelez-vous de son premier quinquennat qui s’est transformé en système de prédation sur les deniers publics au niveau des sociétés d’état. Puis l’installation d’une société décadente, libertinage, distribution des faux billets etc. Et pour son second mandat, les institutions sont spoliées et cerises sur le gâteau, son système politique a installé à travers le pays la terreur ; toute l’opposition est pourchassée, emprisonnée au point que certains citoyens cherchent à fuir le pays à cause de cette terreur.
Alors dans la vie de l’Homme on reçoit généralement ce que l’on renvoie aux autres.

Mbadakome

Powered by Comores infos