You are here: Home » Actualités » Pourquoi le président Macron peut-il recevoir le dictateur comorien?

Pourquoi le président Macron peut-il recevoir le dictateur comorien?

Pourquoi le président Macron peut-il recevoir le dictateur comorien?Pourquoi le président Macron peut-il recevoir le dictateur comorien?

 

Entre Paris et Moroni, on s’observe, on s’épie, jusqu’à déceler la moindre faiblesse chez l’une ou l’autre, pour passer à l’attaque comme un guépard affamé…
Selon une source bien parfumée, le président français projetterait d’accueillir le dictateur de Moroni le colonel putschiste, M. Azali Azoumani, aussi père de l’émergence des complots d’assassinats aux Comores, en vue de faire passer un accord de coopération sur Mayotte et adjoint d’un volet juridique qui tient cher à la France. Cet accord vise à relancer la reprise des reconduites aux frontières des comoriens de Mayotte considérés par Paris comme des immigrés, vers les autres iles de l’union des Comores. Pour rappel, les reconduites au frontière ont été suspendues par le même AZALI l’année précédente. Aussi, dans le même accord, sur le volet juridique, il est question d’autoriser les policiers français à faire des descentes aux Comores pour arrêter toute personne qui serait soupçonnée de faire partie du réseau de transports comoriens dits clandestins vers Mayotte.
D’ailleurs, Macron n’aura pas du mal à convaincre son homologue comorien compte-tenu de la situation critique dans laquelle le président comorien patauge. En effet, sur la scène internationale et à l’intérieur du pays, le régime comorien est décrié à cause de l’holdup électoral du 24 mars, mais également pour des violations des droits de l’homme etc. ainsi pour sortir son isolement diplomatique, celui qu’on appelle le tonton macoute comorien, trouve là une belle occasion inespérée, qui lui permettrait de sortir de sa marginalisation. Bien entendu, il veut sa photo avec Macron sur le perron de l’Elysée pour battre en brèche ses détracteurs. Heureusement que la diaspora comorienne est rentrée en résistance contre ce régime illégale et corrompu. Tous les dimanches, les comoriens de France battent le pavé contre ce totalitarisme.
Sachant que du côté français, nous sommes proches des élections municipales et la question est maintenant de savoir si le président Macron prendra le risque de s’afficher avec ce dictateur, Azali Assoumani ? C’est une équation difficile à résoudre pour les autorités françaises.
Et selon la même source, sur l’agenda du président Français, cette rencontre entre le président français et le dictateur comorien n’y figure pas. Il semblerait que ce dernier serait reçu au Quai d’Orsay par le ministre des affaires étrangères. Bien qu’AZALI veut forcer les choses, en envoyant son ministre KIKI à Paris pour rencontrer les français avant son arrivée. La question cruciale est de savoir si le dictateur signera cet accord au Quai d’Orsay ?
A cette question, nous disposons de quelques éléments de réponse. Souvenez-vous que l’actuel gouvernement comorien et le même que celui qui a retiré la question de Mayotte à l’ordre du jour des nations unies, toujours le même qui a vendu à la France l’indicatif téléphonique de Mayotte et a autorisé Mayotte à participer aux jeux de l’océan indien.
Mbadakome

Powered by Comores infos