You are here: Home » Non classé » Prendre exemple sur les Cœlacanthes

Prendre exemple sur les Cœlacanthes

Société |  17/11/2020 – 

image article une

A travers les Verts ce n’est pas seulement une sélection qui hausse les couleurs du pays, mais des hommes et des femmes qui trouvent en cette équipe une lueur d’espoir : celui de croire en la réussite, ensemble, d’une nation longtemps divisée (et qui l’est toujours en attendant le retour de Mayotte).

L’équipe nationale de football regorge de talents. Contrairement à d’autres secteurs gangrenés par le pistonnage, le régionalisme ou encore le nombrilisme, la sélection nationale de football, emmenée depuis plusieurs années par Amiredine Abdou et ses hommes, prône la méritocratie et l’égalité des chances.

Le remplacement d’Ali Ahamada à la dernière minute par Ben Boina, loin d’être un second choix, souligne de ce qu’est le travail de groupe : chacun est important, mais personne n’est irremplaçable. C’est bien ce qui arrive quand on fait des choix professionnels et désintéressés.

Les résultats enregistrés aujourd’hui sont donc le fruit de cette quête vers l’excellence à travers la culture de la méritocratie et de la patience. Parce qu’il nous a fallu beaucoup de patience pour arriver aux portes de cette Can qui nous tend désormais  ses bras.

Derrière Amiredine Abdou et ses hommes, il y a tout un peuple qui vibre au gré des victoires, des défaites et des désillusions de ce qui est devenu le symbole de notre unité nationale.

A travers les Verts ce n’est pas seulement une sélection qui hausse les couleurs du pays, mais des hommes et des femmes qui trouvent en cette équipe une lueur d’espoir : celui de croire en la réussite, ensemble, d’une nation longtemps divisée (et qui l’est toujours en attendant le retour de Mayotte).

Et quoi de mieux qu’un COMORIEN pour diriger cette barque. Cette réussite est la nôtre. Cette réussite est celle d’un homme, longtemps contesté, mais qui a toujours cru en ses rêves. Et plus que les victoires, les Cœlacanthes ont réussi à réunir autour d’eux tout le peuple comorien. C’est cela notre plus grande victoire.

Tâchons de la préserver et de surfer sur cet élan parce qu’ensemble l’impossible devient possible et que “c’est n’être bon à rien de n’être bon qu’à soi”.

Al-watwan

Powered by WPeMatico