You are here: Home » Actualités » Préparatifs du pèlerinage 2017 : Les Comores accusent un énorme retard

Préparatifs du pèlerinage 2017 : Les Comores accusent un énorme retard

C’est un article du journal Alwatan du 7 mars 2017. 
 
Préparatifs du pèlerinage 2017 : Les Comores accusent un énorme retard
C’est depuis le mois de novembre que le ministère des Affaires islamiques aurait demandé l’envoi d’une mission à Ryad pour finaliser les négociations, notamment en ce qui concerne les contrats liés à l’hébergement. Jusqu’ici, en vain
Les préparatifs du pèlerinage 2017 accusent un énorme retard. A ce jour, le gouvernement comorien n’aurait entrepris aucune démarche dans ce sens. Si la situation reste en l’état, les Comoriens ne pourront même pas effectuer le petit pèlerinage en mai et juin prochains. Au ministère en charge des Affaires islamiques, on se plaint d’avoir été mis à l’écart de ce dossier.
La direction générale du Hedj, nouvellement mise en place, semble être une coquille vide. Selon une source du ministère, par trois fois, Abdoulfatah Said Mohamed a été autorisé à se rendre en Arabie Saoudite pour signer des conventions entrant dans le cadre du pèlerinage 2017, mais aucune suite n’aurait été donnée aux trois ordres de mission établis à cet effet. «On semble oublier que le quota a été augmenté cette année pour tous les pays et que certainement il y aura une inflation car il y aura plusieurs demandes.
Pour le quota des Comores, rien n’a jusqu’ici été fait», s’inquiète notre source. C’est depuis le mois de novembre que le ministère des Affaires islamiques aurait demandé, en vain, une mission du directeur général du Hedj à Ryad pour finaliser les négociations, notamment en ce qui concerne les contrats liés à l’hébergement. Surtout que certains hôteliers de Médine avaient, l’année dernière, montré leur disponibilité à louer des chambres aux pèlerins comoriens.
Il faut dire que plus on accuse du retard, plus le coût de l’hébergement risque d’être oné- reux. Pour rappel, après la fin du Hedj 2016, Abdoulfatah Said Mohamed, alors président de la commission chargée des préparatifs du Hedj, avait promis qu’en janvier 2017, le package allait être rendu public, ainsi que la compagnie qui transporterait les pèlerins vers les lieux saints de l’Islam. À l’heure qu’il est, plusieurs pays ont déjà signé leurs conventions avec l’Arabie Saoudite.
Force est de souligner que si les Comores ne signent pas ces fameuses conventions, qui portent, entre autres, sur l’hébergement à Makkah et Médine, aucun visa ne sera délivré, donc pas de Hedj. 

Source : alwatwan

Powered by Comores infos