You are here: Home » Actualités » Présidentielle aux Comores : L’union européenne financerait-elle la dictature?

Présidentielle aux Comores : L’union européenne financerait-elle la dictature?


La démocratie est un moyen pour les occidentaux de continuer la colonisation de l’Afrique sous des relents de liberté et d’humanité.

Tout le monde a en mémoire le coup d’état en Egypte perpétré par le général SISSI contre le président démocratiquement élu, M.MORSI,  la guerre du Congo Brazzaville de 1997 à 1999 qui a fait des milliers des morts dont l’objectif de ce conflit était la destitution du président élu de l’époque, M. Pascal LISSOUBA, pour le remplacer par M. Denis SASSOU NGESSO. Et bien évidement, personne n’ignore que SASSOU était soutenu par la firme pétrolifère européenne pour mener sa conquête du pouvoir, dans un contexte politique où P.LISSOUBA a osé remettre en question les intérêts de l’Europe dans ce pays. Le même sort a été réservé à L.GBAGBO qui, en ce moment moisi dans les prisons de la Haye. Et, nous y  voilà vingt ans après, SASSOU vient d’organiser une mascarade électorale, il y a 3 semaine qui a abouti à la répression sanglante du peuple congolais par l’utilisation des armes disproportionnées comme les chars , hélicoptères de combat qui bombardaient des hôpitaux, des écoles et la coupure des moyens de communication, tout ça sous l’œil bienveillant de l’union européenne et les états unis d’Amérique qui, depuis longtemps, se sont érigés en chantres et défenseurs de la démocratie dans le monde.

Au Comores, l’union européenne a assisté à une tricherie manifeste, avérée par le chiffre symbolique de 104/100 qui a abouti à l’élimination d’un candidat aussi populaire que Fahmi et pourtant malgré la protestation des 19 candidats victimes de Ce vol du 1 er tour du 21 février, l’U.E n’a pas levé le petit doigt pour la défense de la démocratie. Et nous y voilà au 2eme tour, une employée de l’UE d’origine espagnole a été prise la main dans le sac à Mohéli, en possession de bulletins pré-cochés en faveur de M.Mohamed ALI SOILIHI alias Mamadou. Cet homme qui défend les intérêts des firmes internationales aux Comores comme COLAS,  LAFARGE, TEMA , BOLORE , Bull mining, du FMI et de la banque mondiale est battu par le colonel AZALI, malgré des nombres irrégularités orchestrées par le ministre de l’intérieur en faveur. Et curieusement, l’UE est sortie de sa coquille pour défendre l’homme de l’occident que les comoriens ont rejetés à cause de ses frasques dans les affaires de l’état.

Alors que dire de cette démocratie que l’occident veut à tout prix imposer à l’Afrique? Serait-t-elle la nouvelle arme pour continuer à perpétuer l’exploitation du continent noir?

Dans sa quête pour la défense des libertés, lequel de pays occidental a déjà organisé dans le vieux continent une élection présidentielle à 3 tours ?

Dans ce cas, comme elle la défaite de Mamadou prétexte selon elle l’organisation d’une élection partielle à Anjouan, pourquoi pas ne pas réclamer l’annulation pure et simple de cette élection déjà noircie par la grosse tricherie du 1 er tour?

Mbadakome
 

Powered by Comores infos