You are here: Home » Actualités » Présidentielles : Azali peu enclin à l’idée d’une élection partielle

Présidentielles : Azali peu enclin à l’idée d’une élection partielle

Dans un entretien accordé à la télévision nationale, Azali Assoumani vainqueur de la présidentielle selon les résultats provisoires de la Ceni semble ne pas être favorable à l’idée d’une partielle comme le suggère le camp de Mohamed Ali Soilihi candidat malheureux à l’élection présidentielle.

Le colonel Azali Assoumani s’étonne de la réaction du camp adverse et le tapage fait après la publication des résultats provisoires de l’élection présidentielle depuis vendredi dernier. Le nouveau président semble n’admettre l’idée d’une partielle selon le souhait du candidat de l’Updc battu au scrutin du dimanche dernier.
« Comment peut-on comprendre qu’ils (Updc) n’ont pas contesté le classement fait à l’issue de l’élection primaire (du 21 février 2016, ndlr), pendant que tout le monde a contesté fortement les résultats, s’est-il interrogé, aujourd’hui ils crient à la fraude et à qui veut l’entendre parce que les résultats l’ont relégué en 2e position ».
Le candidat de la Crc s’étonne des remontrances du régime au moment où les membres de l’administration électorale ont été nommés par la bénédiction de ce même régime : « nous on s’est uniquement battu pour avoir juste des observateurs à partir de l’accord de Beit-salam », visant à la sécurisation du double scrutin du dimanche.
Azali laisse croire que le camp adverse a été surpris par l’ampleur de la défaite « parce qu’il estimait qu’il va à tout prix gagner les élections, dit-il, il n’a pas en aucun cas admis qu’il pouvait gagner comme il pouvait perdre ».
Le colonel Azali pense tout simplement que Mohamed Ali Soilihi refuse de reconnaitre sa défaite. D’après lui l’idée d’une partielle ne tient pas debout pour la simple raison que ce n’est pas la première fois qu’il y ait des électeurs qui se sont abstenus de voter. « Au première tour, il y avait des villages entiers qui n’avaient pas voté et pourtant, cela n’a pas empêché la proclamation des résultats, est ce qu’on a réorganisé des élections partielles dans ces villages ? »
Maoulida Mbaé

Powered by Comores infos