You are here: Home » Non classé » Projet de filets sociaux de la solidarité I Mdjoyezi ya Mboude parmi les bénéficiaires du projet Mayendeleyo

Projet de filets sociaux de la solidarité I Mdjoyezi ya Mboude parmi les bénéficiaires du projet Mayendeleyo

Le coordonnateur national du “Projet filet sociaux de la solidarité”, Ibrahima Ahamada, a procédé, la semaine dernière, à la remise des premiers fonds à des habitants de Mjoyezi ya Mboude, une des localités bénéficiaire des aides financières prévues dans le cadre du plan de relèvement post-Kenneth.

La gouverneure de Ngazidja, Mhoudine Sitti Farouata, la commissaire au genre, Mariama Ahamada M’sa, le député de Mitsamihuli-Mboude, Mohamed Ahamada Baco et d’autres cadres de cette région avaient pris part à la cérémonie de Mdjoyezi ya Mbude. Des sommes équivalentes à 20% du budget avaient été remises aux bénéficiaires.
La Banque mondiale a offert “un don de 18 millions de dollars” au gouvernement comorien pour réhabiliter les infrastructures endommagées par Kenneth et accompagner les citoyens gravement touchés par le cyclone à renouer avec des activités génératrices de revenus. L’opération a démarré, quelques jours plutôt, dans les localités de Hoani à Mwali et Jimlime à Ndzuani.

Les bénéficiaires seront accompagnés financièrement pour pouvoir améliorer les conditions de vie à travers des mini-projets structurants qui leur permettront de générer des revenus. Plusieurs enquêtes de terrain avaient été menées dans ces localités pour “mieux identifier les familles éligibles, assoir une transparence et s’assurer que les bénéficiaires respectent bien les termes convenus dans la gestion des fonds”, a fait savoir Ibrahim Ahamada.

Les structures d’accompagnement vont assister les bénéficiaires à l’élaboration des projets avant de procéder au déblocage de la totalité des sommes prévues. “Il y a la phase administrative, la phase de montage des projets et la phase de mise en œuvre, tous les bénéficiaires seront accompagnés”, précise le coordinateur national.
La gouverneure de Ngazidja a saisi l’occasion pour réaffirmer la volonté des autorités à accompagner cette politique d’inclusion économique qui contribuera, selon elle, à “réduire les effets néfastes du cyclone chez des couches vulnérables”, et “ouvrir des alternatives nouvelles de lutte contre la pauvreté en milieu rural”.

Hamidou Ali

Powered by WPeMatico